Juste avant la nuit

juste avant la nuit

 

Titre: Juste avant la nuit

Auteure: Isabelle Ashdown

Editions du Cherche-Midi, 357 pages

 

Résumé

Lors des funérailles de leur mère, Jess retrouve sa sœur Emily, perdue de vue depuis près de quinze ans. Elle lui propose de venir habiter chez elle et son mari, James, dans leur maison de l’île de Wight. Le soir du Nouvel An, le couple part faire la fête et laisse Emily avec leur bébé, Daisy. Lorsqu’ils rentrent, au petit matin, la police est là. Daisy a disparu. Le cauchemar commence. Bien vite, le commissaire Jacobs, en charge de l’enquête, relève des incohérences dans les récits des uns et des autres. Entre secrets et mensonges, les relations entre les protagonistes se fissurent peu à peu au cours d’un huis clos éprouvant. Que s’est-il réellement passé cette nuit-là ?

 

Mon avis

Merci Benoit du Cherche-Midi pour l’envoi de ce livre pour la #TeamThrillerCHM. J’ai aussi lu ce livre dans le cadre de #MarsAuFeminin.

Dans ce livre, nous suivons l’histoire d’une disparation, mais aussi celle d’une relation entre deux soeurs, et c’est ce que j’ai préféré. Daisy, la fille d’Emily a disparu alors que Jessica sa soeur la gardait un soir. Jess ne se rappelle pas… elle a un trou noir et est incapable de savoir ce qui s’est passé. Très vite, on bascule dans l’angoisse de cette disparition, et on découvre tout au long du livre, le caractère et le passé des deux soeurs qui va être déterminant pour la suite.

J’ai beaucoup aimé ce récit, j’avoue qu’il m’a tenu en haleine, moi qui devient difficile en matière de thrillers. La relation Emily-Jessica est extrêmement bien développée et l’auteure s’applique a retracer leurs vies tout au long du livre, de l’enfance, à la disparition de Daisy.

Chaque chapitre correspond à un personnage, les chapitres « Jessica » sont racontés à la première personne tandis que ceux d’Emily le sont par un narrateur omniscient ce qui donne un rythme assez spécial mais très intéressant. Comme si Jessica et le narrateur, étaient plutôt du côté du lecteur. Le fait qu’Emily ne nous raconte pas son histoire elle-même nous donne une certaine distance avec elle, et sa personnalité, déjà assez froide, s’accentue encore plus avec ce choix d’écriture. Vous découvrirez un autre personnage qui raconte son histoire un peu plus loin dans le livre…

Je suis de plus en plus attentive à la traduction des livres et je pense que celle-ci est assez fidèle à l’originale car le style est vraiment fluide et les dialogues impeccables.

Le fait que l’auteure décide de conter au lecteur le passé des deux soeurs, permet d’y voir plus clair au fur et à mesure de l’histoire, et on peut cibler un peu plus les personnages, surtout celui d’Emily, que j’ai trouvé détestable au possible! J’aurais aimé en apprendre un peu plus sur James et Chloé en revanche. La relation de Jessica et Emily est déterminant pour le récit, et au final on se rend compte qu’il importe plus que la disparition de Daisy.

Le rythme s’accélère à la fin et les révélations sont plutôt inattendues, j’ai beaucoup aimé cela. C’est un livre que je trouve vraiment maitrisé du début à la fin!

 

Conclusion

Juste avant la nuit vous tiendra en haleine et vous aurez du mal à le lâcher avant de connaître le fin mot de l’histoire. C’est un thriller psychologique maitrisé, à la plume fluide que je recommande vivement!

Publicités

1 commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s