La chambre des merveilles

IMG_20180224_083707_650.jpg

 

Titre: La chambre des merveilles

Auteur: Julien Sandrel

Ediitons Calmann-Levy, 272 pages

 

Résumé

Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.
Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.
Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.
Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…

 

Mon avis

Merci aux Editions Calmann-Levy pour l’envoi de ce livre.

Je suis une fois de plus sortie de ma zone de confort avec ce livre, et je commence à bine aimer cela. En lisant le résumé, j’avais un peu peur du côté larmoyant de l’histoire, et bien non, loin de là.

La chambre des merveilles est une belle histoire, celle de l’amour d’une mère pour son fils dans le coma. Thelma va réaliser les rêves de son fils Louis, au travers de son carnet de merveilles laissé dans sa chambre. Les choses qu’il aimerait faire dans sa vie. De là, va démarrer un périple assez drôle.

Autant vous le dire tout de suite, je pense que ce livre fait parti de la catégorie feel-good-sympa-mais-qui-casse-pas-trois-pattes. Non, ce n’est pas du tout un coup de coeur. Plutôt une bonne lecture. J’ai passé un bon moment avec Thelma et Louis j’avoue, et je me suis laissée embarquée avec cette histoire. Les situations sont assez cocasses, notamment l’épisode au Japon que j’ai trouvé drôle et assez réaliste.

Puis peu à peu, je me suis dit que tout cela était un peu « facile », et le soufflet est retombé. Ma lecture est devenue pèpère, sans ennui, mais sans grande surprise non plus.

Je me suis attachée au personnage de Thelma qui est assez identifiable. En ce qui concerne Louis, il m’a paru assez faux, notamment certains passages de son journal que je n’ai pas cru une seconde, le langage employé n’est pas celui d’un enfant, même surdoué, ça paraissait assez bancal, mais soit…

La fin est prévisible, trop. J’aurais aimé quelque chose d’un peu moins facile. Je crois que je lis vraiment trop de thriller…

 

Conclusion

La chambre des merveilles est un joli bonbon qui se lit tout seul, mais qui ne m’a pas laissé un goût particulier… Il met le sourire au lèvres et reste sur une note positive, ce qui est assez chouette. Mais je n’ai pas été totalement convaincue.

 

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s