Germinal

Germinal

 

Titre: Germinal

Auteur: Emile Zola

Editions Livre de poche, 503 pages

 

Résumé

Une des grandes grèves du siècle dernier racontée par un journaliste de génie qui en a fait un réquisitoire, un formidable « J’accuse » contre le capital, le roman de la lutte des classes et de la misère ouvrière. Un livre de nuit, de violence et de sang, mais qui débouche sur l’espoir d’un monde nouveau lorsque le héros, Étienne Lantier, quittant la mine « en soldat raisonneur de la révolution, » sent naître autour de lui une « armée noire, vengeresse… dont la germination allait bientôt faire éclater la terre ». Germinal marque l’éveil du monde du travail à la conscience de ses droits et c’est au cri sans cesse repris de « Germinal ! Germinal ! » que la délégation des mineurs de Denain accompagna le convoi funèbre de Zola à travers les rues de Paris.

 

Mon avis

Je crois que ce titre égalise avec L’Assommoir dans mon top 3 des Rougon-Macquart. J’ai une affection particulière et une histoire avec Gervaise, mais dans Germinal, Zola signe un chef d’œuvre!

L’action se passe à Montsou où Etienne Lantier (fils de Gervaise!) débarque pour trouver du travail. il découvre les mines et le Voreux, ses habitants et sa misère. Nous allons le suivre, lui et d’autres, Les Maheu notamment, vivre au rythme de la mine, de son travail éprouvant, et nous assisterons à une montée de la révolte de tout un peuple contre un régime capitaliste qui ne laisse aucune place à la pitié.

J’ai tellement de choses à dire sur ce roman. Je risque d’être désordonnée mais tant pis. Pour ce roman, Zola s’est inspiré de quelques faits réels, notamment la grève des mineurs d’Anzin en 1884. il rencontre et interroge des mineurs et descend même dans la fosse Renard de La Compagnie des mines d’Anzin. On sent que Zola sait de quoi il parle lorsqu’il nous décrit le travail dans la mine et la précision avec laquelle il décrit les tunnels et les chemins.

Outre cet aspect descriptif très juste, Zola nous embarque dans Montsou et nous fait partir à la rencontre d’une famille tellement attachante, les Maheu. Le Maheu et La Maheude ont 7 enfants et beaucoup travaillent eux aussi à la mine dès leur plus jeune âge, parfois au péril de leur vie. La misère est ancrée dans cette famille, cette ville, tatouée sous la peau des mineurs qui crachent ce charbon et leur dévore les entrailles.

J’ai été bouleversée par ce livre et il y a tellement de moments forts et essentiels que je pourrais faire un carnet avec des tonnes de citations!!

J’ai trouvé sur Babelio ces phrases de Zola qui résumé parfaitement l’essence même de Germinal: « Le roman est le soulèvement des salariés, le coup d’épaule donné à la société qui craque en un instant : en un mot, la lutte du capital et du travail. C’est là qu’est l’importance du livre, je le veux prédisant l’avenir, posant la question qui sera la plus importante du vingtième siècle ».

Je trouve ça très juste et terriblement actuel quand on voit le bazar que c’est aujourd’hui au niveau de l’économie, des métiers où le travail est si dur et si peu reconnu..

Ce roman frappe très fort, il y a des morts, beaucoup, une grève, un soulèvement, une terreur qui gronde. J’ai vu le peuple en 1789 aux portes de Versailles. Un cycle éternel malheureusement que l’on voit encore aujourd’hui, à une autre échelle certes mais avec un peuple furieux contre une société égoïste et capitaliste.

Pour vous parler un peu de l’histoire en elle-même, chaque personnage est attachant, chaque drame nous touche, Etienne voit sa personne monter en grade, se remettre en question au milieu de cette foule, comme un chef de file un peu bancal. Une histoire d’amour se créée, et m’a fait penser à celle de Silvère et Miette dans La fortune des Rougon. Je ne vous révèle pas la fin mais si vous avez lu le premier volume et connaissez un peu Zola, vous vous doutez que tout ne sera pas rose…

Bref, ce livre est un immense coup de cœur, un coup de foudre, un coup de tonnerre qui laisse des traces!

 

Conclusion

Lisez-le, apprenez-le par cœur, que raisonne encore longtemps cette plume dans nos esprits!

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s