Un sac

Un sac

 

Titre: Un sac

Auteure: Solène Bakowski

Editions Milady Thriller, 302 pages

 

Résumé

En pleine nuit, une femme attend face au Panthéon, seule, un petit sac dans ses bras frêles qu’elle serre comme un étau. Cette femme, c’est Anna-Marie Caravelle, l’abominable, l’Affreuse Rouquine, la marginale. Lorsque, vingt-quatre ans plus tôt, Monique Bonneuil décide de prendre en charge, en secret, à l’insu du reste du monde, l’éducation de la petite Anna-Marie, fille d’un suicidé et d’une folle à lier, elle n »imagine pas encore le monstre qu’elle abrite sous son toit et que, lentement, elle fabrique. La petite fille, poussée par ses démons, hantée par son histoire, incapable de distance, tue, un peu, beaucoup. Elle sacrifie, règle ses comptes, simplement. Mais que fait-elle là, cette jeune femme agenouillée en plein Paris, au beau milieu de la nuit ? Et que contient ce mystérieux sac qui semble avoir tant d’importance ? Voici l’histoire d’Anna-Marie Caravelle.

 

Mon avis

Quelle claque! Je n’attendais pas grand.chose de ce livre et n’avais même pas lu la quatrième de couverture. Je sais juste que Cedrik Armen en avait fait l’éloge sur sa chaine booktube, et quand je l’ai vu à moins d’1€ sur la Fnac lors de la grosse OP de juin, je me suis dit que c’était l’occasion de le lire.

Eh bien, quelle histoire, et surtout quelle plume. Anna-Maris Caravelle est une jeune femme qui s’apprête à se séparer d’un sac, sur les marches du Panthéon. Elle y dépose sa vie, ses malheurs, et ce sac représente tout ce qu’elle est et ce qu’elle a pu être. Mais alors que contient-il? Non, ça vous le saurez en lisant ce bouquin évidemment. J’avoue l’avoir deviné avant la fin, mais sans être déçue car au final ce n’est pas ce qui est dans le sac qui importe, mais plutôt la manière dont il est arrivé dedans… et ça c’est la narratrice Anne-Marie qui nous le raconte.

À travers ses yeux, nous découvrons une jeune femme totalement perdue, depuis le ventre de sa mère, jusque devant le Pantheon. Je me suis beaucoup attachée à Anna-Marie, et je pense que c’est dû à la plume de l’auteure. Ses mots m’ont touchés en plein coeur. Cette façon d’agencer les informations, la tournure des phrases, les descriptions des situations, j’ai adoré cette écriture, surtout au début. La manière dont Solène Bakowski nous raconte l’histoire de notre pauvre petite héroïne, tout ce qu’elle vit, ce qu’elle subit, tout est incroyablement raconté. C’est donc surtout les premières pages qui ont vraiment attirées mon attention. Cette prison dans laquelle vie Anna-Marie est glauque et froide, et tellement atroce que les choix qu’elle fait peuvent être compréhensible parfois. On pourrait la trouver trop triste ou trop passive par moment, mais moi je l’ai trouvé au contraire pleine de vérité.

Anna-Marie fait des rencontres, bonnes ou mauvaises…selon moi plutôt mauvaises, mais cela lui permet d’évoluer, de changer, de prendre du recul, toujours dans une ambiance sombre et parfois très glauque.

Les chapitres « aparté » où ce n’est plus Anna-Marie mais un autre narrateur qui raconte, ponctuent la lecture jusqu’au dénouement final que j’ai trouvé vraiment extra. La boucle est bouclée, sauf que le lecteur se rend compte que ce qu’il y a dans ce sac reflète toute l’histoire de l’héroïne, et c’est cela qui importe.

 

Conclusion

Ce livre est une jolie petite claque avec un personnage principal très attachant, sombre et fragile. L’auteure a une plume très touchante et addictive, j’ai vraiment beaucoup aimé!!

 

=> 5/5

Publicités

3 réflexions sur “Un sac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s