Le gang des rêves

legangdesreves

 

Titre: le gang des rêves

Auteur: Luca Di Fulvio

Editions Pocket, 941 pages

 

Résumé

Une Italienne de quinze ans débarque avec son fils dans le New York des années vingt… L’histoire commence, vertigineuse, tumultueuse. Elle s’achève quelques heures plus tard sans qu’on ait pu fermer le livre, la magie Di Fulvio. Roman de l’enfance volée, Le Gang des rêves brûle d’une ardeur rédemptrice : chacun s’y bat pour conserver son intégrité et, dans la boue, le sang, la terreur et la pitié, toujours garder l’illusion de la pureté.

 

Mon avis

Je vais essayer à travers cette chronique, de ne pas trop vous spoiler cette histoire, car il est difficile d’en parler sans en révéler un peu.

Nous suivons ici plusieurs personnages. Cetta et son fils Christmas, émigrés d’Italie, venus s’installer à New York, avec en tête le souhait d’une vie meilleure. Christmas prend peu à peu plus de place dans le roman, nous le suivons sur plusieurs années. En parallèle, nous découvrons Ruth, dont l’entrée dans le livre est plutôt brutale, mais nécessaire pour s’attacher encore plus à ce personnage.

Bon…. je ne peux pas faire cette chronique « normalement ». Je veux vous parler de cette ambiance new-yorkaise des années 20, du bruit, des odeurs, des passants qui font vivre cette histoire. Christmas est un jeune homme formidable, imprégné de l’histoire de sa mère, rejeté en classe parce qu’elle fait le trottoir. Imprégné jusque dans sa chair, Christmas va vivre sa vie avec en image de fond, l’éducation que lui a apporté sa mère, ne jamais traiter les femmes comme des objets. J’ai aimé tous les personnages de cette histoire, bon, ok, sauf Bill… sans trop vous en dire… Et j’ai adoré le réalisme de ce livre, c’est ce qui fait la force de ce roman. Le gang de Christmas, le cinéma, la radio, l’écriture, ce livre traverse les années en laissant une trace dans le coeur du lecteur car leurs histoires deviennent nos histoires!

Luca Di Fulvio est un magicien. En quelques pages, il réussit à rendre le récit essentiel, indispensable. Chaque histoire a sa place dans le roman, chaque détail est important, aussi brutal soit il, et c’est ce qui rend ce livre si vivant et si addictif. N’ayez pas peur de ces 900 pages, elles filent à une vitesse folle!

La plume est parfaite et transmet toute les émotions qu’il faut. Certaines scènes m’ont tout d’abord dérangées (les scènes de sexe ou de viol que je trouvais un peu trop présentes) mais au final elles ont besoin d’être là pour comprendre vraiment les personnages et leur passé.

Cette plongée dans le New York dans années 20 est géniale et dès le début le lecteur risque d’être complètement addict à ce livre! Ce serait vraiment un crime de passer à côté.

Les histoires de Cetta, Christmas, Ruth et les autres sont tellement abouties qu’on a du mal à les laisser partir à la fin du roman, et cette fin est parfaitement choisie je trouve.

 

Conclusion

HISSEZ LE TORCHON ET BONSOIR NEW YORK!!!!…..Lisez ce livre!

 

=> 5/5!!

Publicités

6 réflexions sur “Le gang des rêves

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s