Au petit bonheur la chance!

CVT_Au-petit-bonheur-la-chance-_1021

 

Titre: Au petit bonheur la chance!

Auteure: Aurélie Valognes

Editions Mazarine, 325 pages

 

Résumé

Jean 6 ans , se retrouve confié à sa grand-mère, lors de la séparation de ses parents, en 1968. Sa mère part à Paris pour trouver un emploi et reviendra le chercher. Il se retrouve chez Mémé Lucette, et une formidable histoire d’amour va se dérouler entre ces deux êtres qui vont apprendre à se connaître, à cohabiter et à s’aimer.

 

Mon avis

Merci aux Editions Mazarine pour l’envoi de ce livre, et à Marie-Felicia!

J’ai connu Aurélie Valognes l’an dernier au SMEP avec Mémé dans les orties, que j’avais lu l’été, en une journée je crois, et que j’avais beaucoup aimé. Je crois que cette auteure va faire partie de mes petits doudou qui reviennent régulièrement avec un livre chaque année j’espère, en tout cas, ce dernier paru est très très bon!

J’ai tout de suite adoré me plonger dans les années 60. On sent qu’Aurélie Valognes a été bien renseignée, en effet, l’histoire est plutôt personnelle puisqu’elle raconte plus ou moins celle de son père élevé par sa grand-mère et c’est ce qui fait de ce récit une petite lumière d’amour. On est bercé par l’enfance de Jean auprès de Mémé Lucette, cette grand-mère plutôt active qui va apprendre les joies de la vie à la campagne à son petit-fils.

Pourtant, ce n’est pas qu’une histoire de relation grand-mère/petit-fils. C’est aussi l’histoire d’un passage de l’âge enfant à l’âge adulte, des bêtises, des coup bas, des pleurs, du dévoilement de la vérité. Une histoire au final assez cruelle, mais dans laquelle l’auteure utilise toujours les bons mots.

J’ai adoré l’évolution de Jean au fil des pages, ses aprioris négatifs sur sa grand-mère qui changent au fur et à mesure, les rencontres qu’il va faire, ses amis, les commerçants, l’école, Aurélie Valognes nous fait vivre aux côtés de Jean et Mémé Lucette à la fin des années 60 et sur une autre décennie, et le lecteur découvrira la vie à la campagne, avec une bienveillance propre à l’auteure.

Toujours beaucoup d’humour, malgré certains passages un peu difficiles, la relation mère-fils qui n’en est pas vraiment une au final, les difficultés de grandir, de pénétrer dans la cour des grands, alors que Jean n’en a pas vraiment envie. J’ai été très touchée par cette histoire, et j’en ressors avec la sensation d’un joli livre, plein d’amour, tourné vers la famille et les choses essentielles de la vie.

 

Conclusion

Je m’attendais à une belle lecture, je l’ai eu. Une histoire touchante, drôle et réaliste tout en douceur. J’ai hâte de découvrir encore un peu plus Aurélie Valognes dans ces autres livres.

Publicités

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s