Jessie

jessie

 

Titre: Jessie

Auteur: Stephen King

Editions Livre de poche, 412 pages

 

Résumé

Il ne fallait pas jouer à ce petit jeu, Jessie. Vous voilà enchaînée sur votre lit, le cadavre de Gerald à vos pieds, condamnée à vous enfoncer dans la nuit, la terreur et la folie. Les femmes seules dans le noir sont comme des portes ouvertes… si elles appellent à l’aide, qui sait quelles créatures horribles leur répondront ?

 

Mon avis

J’ai lu ce livre dans le cadre du Club de lecture Stephen King.

On m’avait parlé de Jessie. On m’avait parlé d’un huis clos terrifiant et addictif. Youpi!! Mais je ne m’attendais pas que sous l’histoire de cette femme attachée à son lit avec son mari qui fait une crise cardiaque, il y avait beaucoup plus malsain….

En effet, je trouve que King va très loin dans ce livre. On retrouve bien sûr la recette habituelle que j’affectionne tant avec cet auteur, du suspens, un peu de gore, du tordu, des personnages fort en caractère. Mais je ne pensais pas que cette histoire serait dérangeante à ce point.

Je ne peux pas vous en dire vraiment plus, mais sachez que King a les mots pour décrire une des choses les plus tragiques qui peut frapper une famille, l’inceste. Alors d’accord, il faut en parler, ça existe, et c’est toujours délicat d’en parler, mais l’auteur choisit tellement les mots justes pour en parler que ça en devient flippant… Je savais King un peu tordu, mais là il va chercher loin. Ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains c’est sûr.

En parallèle de cette histoire un peu malsaine, nous suivons le périple de Jessie qui veut se débarrasser de ces fichues menottes… Et c’est la partie que j’ai préférée. Une femme attachée à un lit, sans personne autour. Tout, absolument tout est possible, ça laisse un champ phénoménal à l’auteur et c’est génial car on peut s’imaginer tout un tas de choses. Alors bon, on est dans un Stephen King, et non, les clés des menottes ne sont pas sur la table de chevet, et non, Jessie ne va pas se libérer comme ça… Et c’est là que ça devient intéressant. Jessie n’est pas seule. Elle a pleins de voix dans sa tête! J’ai beaucoup aimé la manière dont c’est amené, et c’est parfois assez drôle.

Ce roman est oppressant, et les descriptions de l’auteur lors de la tentative de libération de Jessie sont très bien écrites et donne au lecteur une vraie vision de la scène. J’avoue avoir sauté quelques lignes d’un passage particulièrement sanglant, j’avais un peu mal au coeur à ce moment, mais à part ça je n’ai rien lâché. Tout est nécessaire à la compréhension de l’histoire de Jessie, son passé, ce qui s’est passé le fameux jour de l’éclipse.

King fige dans la tête du lecteur des images très fortes et parlantes, dérangeantes parfois, mais c’est comme ça qu’on lit un Stephen King. Il ne faut pas se mentir, lire certains de ses romans est parfois une épreuve car certains passages sont vraiment gores, mais on l’aime aussi pour ça, pour pouvoir mettre des mots sur des choses sordides. Et il le fait très bien.

 

Conclusion

J’ai éprouvé beaucoup de sympathie pour Jessie et son histoire, beaucoup de peine aussi lorsqu’elle nous raconte son histoire. Jessie n’est pas un roman facile à lire, néanmoins on en ressort marqué par cette femme.

 

=> 4,5/5

 

 

 

 

Publicités

6 réflexions sur “Jessie

  1. Yuyine dit :

    J’ai a peu près le même ressenti que toi et j’avoue avoir peiné aussi sur la scène sanglante… pwaaaah j’ai eu mal physiquement à ce passage et la nausée était proche. Mais j’ai adoré! Ma chronique arrive en soirée 🙂

    J'aime

  2. Pingback: Bilan lecture mars
  3. Le bar à livres dit :

    C’est le livre de Stephen King avec lequel j’ai le moins accroché pour ma part. Effectivement la scène de libération était vraiment dégeulasse, mais à part ça j’ai trouvé qu’il y avait trop de longueurs.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s