Florida

Titre: Florida

Auteur: Olivier Bourdeaut

Editions Finitude, 256 pages

Résumé

« Ma mère s’emmerdait, elle m’a transformée en poupée. Elle a joué avec sa poupée pendant quelques années et la poupée en a eu assez. Elle s’est vengée. »

(Je trouve ce résumé parfait!!)

Mon avis

Je ne connaissais pas l’écriture de l’auteur car je n’avais pas lu ses précédents romans, notamment En attendant Bojangles, donc cela ne m’a pas du tout perturbé, contrairement à certains qui visiblement s’attendaient à un style similaire.

Dans ce récit, nous suivons Elizabeth qui va découvrir le monde « merveilleux » des mini-miss, grâce ou à cause plutôt, de sa mère, qui l’inscrira à un concours de beauté, que la petite va gagner. Hélas. Démarre alors une spirale infernale, une course à la beauté et aux concours qu’Elizabeth s’empressera de fuir dès qu’elle le peut pour aller à son extrême opposé…

J’ai été scié par ce livre tant il dénonce le rapport au corps. un rapport qui peut être extrêmement malsain, nocif, où tout le monde se compare et veut toujours plus, toujours mieux. Que ce soit dans l’univers des mini-miss ou dans d’autres domaines (je ne veux pas vous révéler vers lequel Elizabeth va se diriger…), tous les moyens sont bons.

L’auteur nous offre une plume crue et brutale, à la première personne, avec peu ou pas de dialogues, que du rapporté, et cela fonctionne parfaitement. C’est direct. On sent qu’Elizabeth en veut à sa mère et à ses proches. À tous ces gens qui n’ont rien compris. Puis elle va faire des rencontres, son corps va changer, son mental va se forger et au final, le vengeance sera terrible.

J’ai énormément aimé ce livre car il m’a secoué et c’est ce que j’attends de plus en plus d’un roman. La thématique est forte est justement racontée. La fin est magistrale et m’a laissé sur les fesses, je ne pensais pas que l’auteur irait si loin, et pourtant c’était la meilleure des fins possible!

Conclusion

Un petit coup de cœur mais surtout une belle claque, tant par l’écriture, que par la réalité du sujet, et par la fin qui ne laisse vraiment pas indifférent.

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s