Les enfants sont rois

Titre: Les enfants sont rois

Autrice: Delphine De Vigan

Edition Gallimard, 352 pages

Résumé

« La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s’étonna de l’autorité qui émanait d’une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l’obscurité.  » On dirait une enfant « , pensa la première, « elle ressemble à une poupée », songea la seconde. Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire ».

Mon avis

Je n’avais jamais lu de De Vigan mais le sujet de celui-ci m’interpellais beaucoup, et clairement il est absolument génial, indispensable, et flippant! Pour vous dire, en 24h il était fini!

Cette histoire est avant tout celle d’un enlèvement. La petite Kimmy, six ans, a disparu, sa mère est paniquée ce qui est plus que compréhensif. En cherchant un peu plus, on découvre, et ce dès le début de ce livre, que Mélanie la mère, est une « star » de YouTube, et sa fille également. Elle fait partie de ces parents qui mettent en scène leurs enfants devant leur caméra, à poster plusieurs vidéos d’eux chaque semaine, faire des sondages pour les fans pour décider quelle paire de baskets choisir pour sa fille… vous voyez où l’autrice veut en venir n’est ce pas…?

En parallèle de Melanie nous allons découvrir l’histoire de Clara, policière toute jeune qui va mener l’enquête pour retrouver la petite et va se retrouver au milieu d’une affaire sombre autour de laquelle gravite non pas une personne, la mère, mais des millions de fans sur YouTube.

Ce livre fait clairement réfléchir. Nous sommes nombreux concernés car nous passons plus ou moins de temps sur les réseaux sociaux. Certains exposent leurs enfants sur YouTube, Instagram… je ne juge pas chacun fait ce qu’il veut. Mais ici Delphine de Vigan soulève la question importante du consentement des enfants concernés. Sont-ils vraiment heureux de tout cela? Jusqu’où peut-il aller? Pour quoi, de l’argent? Des contrats?

Actuellement il n’y a pas de lois qui régissent les réseaux sociaux par rapport à ces expositions d’enfants, les parents sont responsables. Mais lorsque les enfants deviennent adultes, ont-ils envie de voir des vidéos archives d’eux à 3 ans en train de jouer, de manger, d’être sûr le pot? Pas sûr…

Ce livre est foudroyant de vérité et l’autrice nous immerge totalement au sein de cette affaire et de la famille Claux. Le lectorat juge finalement ces actes. Nous ne pouvons nous empêcher de nous dire « mais et moi? J’ai mis des photos/vidéos de mes enfants sur les réseaux » Et chacun de constater que ce qui est mis sur internet ne disparaît pas vraiment…

La deuxième partie du roman qui se situe plutôt en fin est très criante de vérité. Sans vous spoiler je pense que l’autrice a très bien cibler son sujet et elle le tire jusqu’à sa limite! C’est incroyable!

Conclusion

C’est un coup de cœur c’est sûr! Ce livre fait parti de ceux à garder dans un coin de sa tête en se demandant « et si c’était vrai? Et si ça pouvait aller jusque là… » De Vigan frappe très fort et la fin est à l’image du roman en totalité, une sombre spirale sans fin… (argh j’espère que je n’en dit pas trop mais il est vraiment génial et je pourrais en parler encore longtemps!)

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s