Surface

Surface

 

Titre: Surface

Auteur: Olivier Norek

Editions Pocket, 390 pages

 

Résumé

Noémie Chastain, capitaine en PJ parisienne, blessée en service d’un coup de feu en pleine tête, se voit parachutée dans le commissariat d’un village perdu, Avalone, afin d’en envisager l’éventuelle fermeture.

Noémie n’est pas dupe : sa hiérarchie l’éloigne, son visage meurtri dérange, il rappelle trop les risques du métier… Comment se reconstruire dans de telles conditions ?

Mais voilà que soudain, le squelette d’un enfant disparu vingt-cinq ans plus tôt, enfermé dans un fût, remonte à la surface du lac d’Avalone, au fond duquel dort une ville engloutie que tout le monde semble avoir voulu oublier…

 

Mon avis

Merci Pocket pour l’envoi de ce livre. J’ai fait cette lecture avec Estelle et Alix!

Ça y est, j’ai tout lu de Norek, et je n’ai jamais été déçue. J’ai adoré tous ses romans, et Surface a encore frappé fort!

Noémie Chastain a été blessée, défigurée, puis envoyée au vert histoire qu’on ne la voit pas trop dans les parages, les apparences toujours… Dans le petit village d’Avalone il ne se passe pas grand chose et Noémie est comme un lion en cage, en alerte au moindre petit début d’enquête, même si c’est simplement une mamie qui s’est échappée de la maison de retraite… Jusqu’au jour où un corps d’enfant va être retrouvé dans un fût…

Cette histoire est géniale, du début à la fin. Extrêmement bien construire, avec une héroïne très forte, au caractère qui pourrait totalement plaire à Victor Coste (cf la trilogie Code 93), Surface nous montre les apparences, toutes les apparences, et nous trompe joyeusement.

Norek dénonce, il appuie ça où ça fait mal, pour notre plus grand plaisir. Les dialogues sont toujours aussi cinglants et cyniques, l’enquête est ultra pointue et l’action et révélations sont mises juste aux bons moments.

Bref, j’ai adoré Noémie, qui veut à tout prix fuir ce petit village paumé pour retrouver son équipe, même si ils l’ont plus ou moins lâché. En plus de nous faire traverser une enquête, l’auteur nous dévoile une femme qui n’a pas sa langue dans sa poche, et qui, depuis son grave accident, va apprendre à relativiser, à prendre du recul, mais aussi à foncer dans le lard quand ça la soûle! Et ça j’adore!

La fin appelle à une suite je trouve, à voir si l’auteur choisira de continuer avec Noémie, et une possible rencontre avec Coste? Ça me plairait bien!

 

Conclusion

Bon alors Olivier, c’est quand le prochain? 🙂

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s