Lectures du Plib 2020

logoplib2020

Comme vous le savez peut-être, cette année je suis jury pour Le Plib 2020, et j’en suis ravie car cela me permet de découvrir de la SFFF francophone, ce qui me fait un peu sortir de ma zone de confort. J’avais fini 2019 avec deux livres pour le Plib mais qui malheureusement n’avaient pas été sélectionnés, Air et Helstrid. J’ai aussi lu d’autres livres dont je n’avais pas encore parlé, donc je les chronique ensemble ici!

Félines Félines, Stephane Servant

Personne ne sait exactement comment ça a commencé. Ni où ni quand d’ailleurs. Louise pas plus que les autres. Ce qui est sûr, c’est quand les premiers cas sont apparus, personne n’était prêt et ça a été la panique. Des adolescentes qui changeaient d’un coup. Des filles dont la peau se recouvrait de… dont les sens étaient plus… et les capacités… Inimaginable… Cela n’a pas plu à tout le monde. Oh non ! C’est alors qu’elles ont dû se révolter, être des Félines fières et ne rien lâcher !

Mon premier de l’auteur et une lecture intéressante. L’idée de base est vraiment bien traitée, l’acceptation de soi, de son corps, le regard des autres, et jusqu’où cela pourrait aller. Pourtant j’ai trouvé cette lecture parfois un peu facile, avec des ficelles un peu grosses. On voit venir pas mal d’éléments et j’aurais aimé plus de subtilité. Néanmoins, le récit est ben construit et il est intéressant de voir que l’auteur le présente comme un témoignage au début, je me suis même demandée quelques fois si c’était du réel ou du fictif à la lecture de l’introduction par exemple.

Un livre intelligent et bien construit, avec des personnages fort et un propos fort bien défendu.

 

Les héritiers d'Higashi Les héritiers d’Higashi, tome 1, Okami-Hime Clémence Godefroy

Il y a bien longtemps à Higashi, les différentes lignées de bakemono, ces humains porteurs d’esprits animaux et dotés de pouvoirs incroyables, vivaient en harmonie. Mais la guerre les a décimés, et depuis un siècle le clan Odai et les descendants des renards règnent sans partage sur l’archipel, reléguant les autres bakemono aux brumes du passé.

Ayané, jeune disciple de l’Ordre de la Main Pure, se soucie bien peu de ces légendes. Pleine d’énergie mais peu disciplinée, elle aimerait surtout faire ses preuves au combat. Jusqu’au jour où ses supérieures lui assignent une mission très spéciale : partir au service d’un clan prestigieux dans le nord du pays et veiller sur leur hôte, Numié Dayut, une princesse exilée qui cache un lourd secret.

J’ai été totalement transportée dans cet univers si poétique avec la plus de l’autrice si travaillée. C’est un premier tome donc beaucoup de choses sont mise en place, les personnages sont présentés et sont d’ailleurs assez attachants. J’ai beaucoup aimé les descriptions de ce Japon un poil steampunk, avec un joli mystère tout au long du récit. Une belle découverte!

 

Vert-de-lierre Vert-de-Lierre, Louis Le Bars

« Olivier Moreau, un auteur de romans policiers en manque d’inspiration, décide de retourner dans le village de sa grand-mère tout juste décédée afin d’y régler certains détails. Il y renoue avec les souvenirs de son enfance, et redécouvre un étrange personnage de conte populaire local surnommé le Vert-de-Lierre, sorte d’antique vampire végétal qui le fascinait enfant. Cet intérêt va déclencher des visions et cauchemars chez l’écrivain en mal d’imaginaire ainsi que la rencontre de deux femmes tout aussi intrigantes l’une que l’autre. Olivier découvrira que cette figure païenne ancestrale est bien plus qu’un simple conte bon à effrayer les enfants … »

Une histoire policière un brin onirique avec une plume très belle et envoutante. J’ai aimé suivre Olivier Moreau et son histoire. j’avoue avoir cru à un scénario et être totalement déroutée à la fin. La plume de l’autrice est très poétique et le livre se lit vraiment tout seul. j’aurais bien repris quelques pages encore! Le conte est très bien décrit et l’ancrage dans la réalité est juste. J’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire et je serais curieuse de me pencher sur d’autres livres de cette autrice.

 

Les brumes de cendrelune Les brumes de Cendrelune, tome 1, Le jardin des âmes, Georgia Caldera

Dans le royaume de Cendrelune, les dieux épient les pensées des hommes, et leur Exécuteur, l’Ombre, veille à condamner tous ceux qui nourriraient des envies de rébellion.

Or, il semble que certaines failles existent. À l’âge de 17 ans, Céphise ne vit en effet que pour se venger. Depuis qu’on l’a amputée d’une partie d’elle-même et privée de sa famille, elle ne rêve plus que d’une chose : s’affranchir de la tyrannie du tout-puissant Orion, Dieu parmi les dieux. Et contre toute attente, il se pourrait qu’elle ne soit pas seule…

Ce livre m’a totalement fait sortir de ma zone de confort. De la SFFF avec un univers très travaillé et des personnages vraiment bien forgés par l’autrice. Pourtant je n’ai pas tellement réussi à m’attacher à eux ni à cette ambiance, un peu en dent de scie pour moi, sûrement parce que je ne suis pas familière de cet univers. La plume de l’autrice est intéressante et très imagée. La rébellion est forte, on sent une tension, et comme c’est un premier tome, j’imagine que la suite sera d’autant plus grondante. Pour ma part je ne lirai pas la suite, mais j’avoue que ce livre transporte totalement dans l’ambiance sombre de ce monde un peu dictatorial et apocalyptique.

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s