Troupe 52

troupe-52

 

Titre: Troupe 52

Auteur: Nick Cutter

Editions J’ai lu, 503 pages

 

Résumé

Une fois par an, le chef scout Tim Riggs emmène un groupe d’adolescents sur Falstaff Island, en pleine nature canadienne, pour trois jours de camping. Et rien de tel qu’une bonne histoire de fantômes et le crépitement d’un feu de joie pour faire le bonheur de la joyeuse troupe. Mais lorsqu’un individu émacié, qui semble tout droit sorti d’un film d’horreur, débarque sur leur camp, réclamant de la nourriture, le séjour vire au cauchemar. L’homme n’a pas seulement faim. Il est malade. Un malade comme ils n’en ont jamais vu… et dangereux avec ça.
Coupée du reste du monde, la troupe va devoir affronter une situation bien plus terrible que toutes les histoires inventées autour du feu. Pour survivre, ils devront combattre leurs peurs, les éléments, et se confronter à leur pire ennemi, eux-mêmes.

 

Mon avis

Quelle grosse claque ce bouquin! Comme un air de Sa majesté des mouches et avec de penchants pour l’univers de King (d’ailleurs l’auteur le cite dans ses remerciements), ce livre est extrêmement marquant.

Cinq jeunes scouts, Shelley, Newton, Max, Ephraim et Kent sont sur l’île de Falstaff avec leur chef Tim. Tout se passe normalement jusqu’au jour où un homme débarque, et il n’a pas l’air très en forme. Il paraît malade, un poil zombifié. Tim est médecin et son devoir premier est de le soigner. Sauf que tout ne va pas se dérouler comme prévu…

Troupe 52 regroupe absolument tout ce que j’aime! Je sais c’est une réflexion très personnelle, donc je vais essayer de développer.

Déjà la structure du roman. Le récit est entrecoupé de témoignages, d’articles de journaux, en lien avec cette île, et peu à peu le lecteur découvre une sombre histoire de pilule amaigrissante, en quelque sorte… Quel lien vous allez me dire? Eh bien non je ne vous le dévoilerait pas car c’est tout le propos du livre. Mais sachez que la faim est à l’honneur…

Nous suivons les personnages qui malheureusement pour eux, vont au fil de l’histoire, se séparer, et donner lieu à différents points de vue. Au fur et à mesure, nous découvrons les caractères de chacun. Nick Cutter développe parfaitement chaque garçons, et j’avoue que certains comme Shelley m’ont fait froid dans le dos. Le lecteur va pénétrer peu à peu dans cette île, dans ce piège à échelle humaine, dans les tréfonds de l’âme humaine. Et nous parlons ici d’enfants! C’est pour ça que le rapprochement avec Sa majesté des mouches est si simple, j’avoue. Mais ce livre va, je trouve, plus loin dans le réel. Tout cela peut être vrai. Pas ou très peu de fantastique, juste la réalité, et c’est pour ça que c’est efficace. Ces gosses sont tellement attachants (sauf Shelley, ce môme est dingue!!).

Aussi, la plume de l’auteur, très réaliste, en étant également très poétique pour décrire certains paysages, ambiances ou pensées des enfants. J’ai adoré ce style si varié!

À aucun moment je ne me suis ennuyée dans ce livre, il se passe toujours quelque chose et chaque élément est important pour l’histoire, pour comprendre ce qui pousse ces enfants à faire les pires choses qui existent, sous prétexte qu’il faut survivre… mais jusqu’où aller? Quelle est la limite? Y en a-t-il seulement une? Si la limite était définie par les adultes, que faire lorsque l’on se retrouve seul, adolescent?…

Tout le livre se tient, la fin est parfaite, mais je ne le conseille pas à tout le monde car certains passages sont vraiment très crus et gore, il faut être bien accroché.

 

Conclusion

Coup de cœur, un livre qu’il faut lire mais en ayant conscience que la limite est loin voir inexistante dans ce récit. Un livre sur la survie, sur l’instinct, la maladie, la faim…. la faim…. Et croyez-moi, vous n’aurez plus faim de la même façon en sortant de cette lecture…

1 commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s