L’une rêve, l’autre pas

lune-rêve-lautre-pas-nancy-kress-actusf-hélios

 

Titre: L’une rêve, l’autre pas

Auteure: Nancy Kress

Editions Hélios, 143 pages

 

Résumé

Alors que deux jumelles viennent au monde, l’une d’entre elles bénéficie d’une modification génétique qui lui permet de ne plus dormir. Huit heures d’éveil de plus par jour, un rêve pour apprendre, vivre et découvrir le monde… Huit heures qui feront aussi d’elle, un être à part.

 

Mon avis

Ce tout petit livre était dans ma bibliothèque depuis plusieurs mois, merci à Charlotte de me l’avoir fait sortir!

L’une rêve, l’autre pas, est un peu un classique SF. Cette histoire nous raconte la vie d’Alice et Leisha, deux jumelles pourtant bien différentes, puisque, comme le dit le titre, l’une rêve, l’autre pas. En effet, les parents de Leisha (enfin surtout le père…) ont décidé avant sa naissance, qu’une des deux jumelles serait génétiquement modifiée pour ne pas dormir, et ainsi développer des capacités supérieures aux autres, car elle bénéficierait de plus de temps pour apprendre et ainsi devenir un genre d’être supérieur. Mais jusqu’où peut aller la science? Quel est le prix à payer pour Leisha? Ne plus dormir pour gagner du savoir, mais peut-être perdre autre chose en retour…

J’ai déjà lu quelques livres sur la SF et les dystopies comme 1984, Quand le dormeur s’éveillera, Fahrenheit 451, Ecotopia, chacun m’ayant marqué à sa façon, et chacun m’ayant fait flipper en me disant « mais merde ça peut nous arriver! », et dans L’une rêve, l’autre pas, c’est la même chose. Nous vivons dans une société ultra connectée. Tout est de plus en plus possible, et cela ne m’étonnerait absolument pas que d’ici une cinquantaine d’années, la génétique fasse de tels progrès que ça en devienne terrifiant.

Ici, Leisha est mise sur un piedestal de part son savoir de « Non-Dormeur », elle est mise en marge de la société, car elle est différente, alors qu’elle ne l’a pas choisi et essaie de s’en défendre. Les idées amenées sont extrêmement intéressantes et j’ai adoré découvrir ce que l’autrice met en place autour de ses Non-Dormeurs et des enjeux qu’ils engendrent.

J’ai beaucoup aimé ce livre, très accessible, et qui fait beaucoup réfléchir. Je pense d’ailleurs qu’il est surtout fait pour ça, car au final il n’est peut-être pas assez développé. Il propose aux lecteurs de poser le bouquin en se disant « et si c’était réalisable? », de se positionner par rapport à sa lecture, ce que j’apprécie beaucoup. Le récit va vite, un peu trop parfois et la fin m’a complètement déçue, je trouve d’ailleurs que ce n’est pas vraiment une fin, elle est ouverte, ne répond pas à toutes les questions, et cela m’a dérangé dans ce genre de roman SF, où beaucoup de questions sont posées. Néanmoins, je suis ravie de l’avoir lu, et ravie de cocher cette case de classique lu, même s’il m’en reste encore de nombreux à découvrir!

 

Conclusion

Un petit livre qui fait beaucoup réfléchir sur notre société, nos avancées technologiques et les possibilités et dangers que cela engendre. Jusqu’où pouvons-nous aller? Quel est le prix à payer lorsqu’on gagne en connaissance?

Publicités

1 commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s