Été BD

 

Cela fait bien longtemps que je n’ai pas fait de chroniques mangas, pourtant j’en ai lu pas mal en juin, juillet et août (même si août n’est pas fini). Voici mes chroniques express!

 

Versailles of the dead, tome 1

J’adore ce titre! Imaginez, l’histoire de France avec des zombies! Marie-Antoinette infestée, qui ne peut donc pas épousé le futur roi Louis XVI! Tout devient possible, j’aime beaucoup le concept. Ce premier tome est introductif, la fin donne envie de lire la suite. Les dessins ne sont pas exceptionnels, mais l’histoire est franchement pas mal! À suivre.

 

Museum, tome 1, 2, 3

GROS coup de cœur pour cette série! Quelle claque! Les dessins sont parfaits, l’histoire ultra haletante. Un tueur en série qui n’agit que les jours de pluie, avec un masque de grenouille. Les victimes sont liées entre elles, et un des membres de la police est au cœur de l’enquête car sa femme et son enfant sont introuvables… J’ai adoré ce manga! Il n’y a rien à jeter, il faut absolument le lire si vous aimez les polars et thrillers!

 

Instants d’après, one-shot

Plusieurs histoires originale dans ce one-shot, avec la technologie au cœur de ce manga. À l’heure d’internet, des smartphones et des nouvelles technologies, nous nous voyons peu à peu contrôlés par ces machines, un peu malgré nous. Ici, nous suivons des exemples de contrôles sur les gens, via les smartphones notamment, et l’on se dit que ça pourrait être totalement possible, et c’est en cela que ce manga est intéressant et assez flippant aussi! Les dessins sont réalistes, sans chichi, et laissent une place totale à l’histoire. À lire!

 

Jusqu’à ce que nos os pourrissent, tome 4 & 5

J’ai un peu moins aimé ces tomes. Un peu plus nian nian, on stagne dans l’histoire et on passe plus de temps sur les relations entre les personnages, ce qui j’avoue, m’a moins plu. J’ai quand même hâte de savoir comment se finira cette histoire. Mais j’avoue qu’après Museum, je trouvais ce manga fade, surtout au niveau des dessins, qui, je m’en rend compte, tiennent plus du shôjô. Mais bon, vivement la fin!

 

La cantine de minuit, tome 1

Quelle belle surprise! Chaque chapitre correspond à une petite histoire, dans ce restaurant ouvert seulement la nuit. Le menu est concis mais le chef peut préparer tout ce que vous voulez. Les personnages sont très attachants et leurs histoires souvent très touchantes. Je n’ai pas aimé les dessins au départ, mais au final cela colle bien avec le style un peu « cabossé » de certains protagonistes, et ça en devient assez rigolo. À suivre!

 

La fillette au drapeau blanc, one-shot

Encore un superbe coup de cœur! Quelle histoire poignante! Et vraie! Durant la Seconde Guerre Mondiale, la petite Tomiko et sa famille sont pris au piège sur l’île d’Okinawa. Nous allons la suivre à travers son périple pour échapper aux bombes et retrouver sa famille. Un manga extrêmement touchant, bouleversant, très triste mais avec une superbe note d’espoir tout du long. Les photos de la fin prouvent l’authenticité du récit, et la petite partie finale sur les recherches pour écrire ce manga est très intéressante. À lire ABSOLUMENT!!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s