The Green River Killer

Green-river-Killer-uai-516x774

 

Titre: The Green River Killer

Auteur: Stephane Bourgoin

Editions French Pulp, 160 pages

 

Résumé

Gary Ridgway est né le 18 février 1949 à Salt Lake City dans l’Utah. Le mode opératoire de Gary Ridgway consistait à avoir des relations sexuelles avec ses victimes, les étrangler, et jeter leurs cadavres dans la forêt ou bien dans la Green River. Il aurait assassiné entre 49 et 90 personnes, dans l’État de Washington. Ses premiers crimes remontent à 1982, et très vite la presse lui attribue le surnom de « tueur de la Green River », du nom de la rivière dans laquelle il jette ses cinq premières victimes. Cependant, il n’a été démasqué qu’en novembre 2001, grâce à l’analyse de traces ADN…

 

Mon avis

J’ai pas mal entendu d’échos sur les livres de Stephane Bourgoin, et celui-ci me tentait beaucoup, ainsi que l’autre sorti en même temps sur le Docteur Holmes, et il n’est pas impossible que je me le procure prochainement.

Stephane Bourgoin est spécialiste des serial killers, il en a interviewé beaucoup et ses livres sont donc très documentés et très réels. Ici nous découvrons donc l’histoire de Gary Ridgway, qui a tué des dizaines de jeunes femmes, pour la plupart des prostituées, dans les années 80-90. Dans ce livre, pas de chichi, juste du concret. Sa méthode opératoire, son passé, la manière dont la police enquête, et également un chapitre que j’ai trouvé très intéressant sur les mythes des tueurs et leurs pulsions.

Je vous le dit tout de suite, mieux vaut être bien accroché car Gary Ridgway est effrayant, dans son comportement et ses propos. Personnellement j’ai pris ça avec beaucoup de recul et j’ai trouvé ce livre vraiment très intéressant.

Petit bémol pour l’éditeur qui nous fourni ici un objet livre, certes bien fait, avec des photos, mais très court, avec une grande chronologie à la fin, qui n’a pas forcément lieu d’être puisque presque toutes les informations nous sont données dans le livre, et qui nous le vend 16€, ce qui reste assez cher pour 160 pages, dont presque 30 qui ne sont pas utiles selon moi…

 

Conclusion

Je lirai avec plaisir d’autres livres de Stephane Bourgoin, car nous sommes vraiment dans le réel, le concret. Pas de fioritures, et cela ne plaira peut-être pas à tout le monde, mais en lisant ce livre vous serez plongé au cœur des méthodes du serial killer. Les faits rien que les faits. J’ai adoré cette lecture!

1 commentaire

  1. J’avoue que le prix me fait aussi tiquer… mais la réputation de l’auteur y est sans doute pour beaucoup. Je connais la qualité des écrits de Stéphane Bourgoin et je suis, de fait, intéressée.

    J'aime

Répondre à Yuyine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s