[Prix Audiolib] Un gentleman à Moscou

un gentleman à moscou

 

Titre: Un gentleman à Moscou

Auteur: Amor Towles

Narrateur: Thibault de Montalembert

Audiolib, 16h58

 

Résumé

Au début des années 1920, le comte Alexandre Illitch Rostov, aristocrate impénitent, est condamné par un tribunal bolchévique à vivre en résidence surveillée dans le luxueux hôtel Metropol de Moscou, où le comte a ses habitudes, à quelques encablures du Kremlin. Acceptant joyeusement son sort, le comte Rostov hante les couloirs, salons feutrés, restaurants et salles de réception de l’hôtel, et noue des liens avec le personnel de sa prison dorée – officiant bientôt comme serveur au prestigieux restaurant Boyarski –, des diplomates étrangers de passage – dont le comte sait obtenir les confidences à force de charme, d’esprit, et de vodka –, une belle actrice inaccessible – ou presque ­–, et côtoie les nouveaux maîtres de la Russie. Mais, plus que toute autre, c’est sa rencontre avec Nina, une fillette de neuf ans, qui bouleverse le cours de sa vie bien réglée au Metropol. Trois décennies durant, le comte vit nombre d’aventures retranché derrière les grandes baies vitrées du Metropol, microcosme où se rejouent les bouleversements la Russie soviétique.

 

Mon avis

J’avais beaucoup entendu parler de ce livre à sa sortie mais je ne connaissais absolument pas l’histoire, j’étais donc curieuse d’en découvrir l’écoute. Malheureusement, la sauce n’a pas pris sur moi…

Au début de ce récit, j’ai eu l’impression que nous allions retourner dans le passé avec le comte Rostov, que nous n’allions pas rester dans cet hôtel où il ne se passe pas grand chose et où Rostov est condamné à habiter sans pouvoir en sortir. Et bien non, et j’ai été déçue j’avoue. Nous sommes donc dans un huis clos, assez lent, très descriptif, où malheureusement l’action est moindre selon moi.

  • Le narrateur: Thibault de Montalembert est un comédien reconnu et la lecture de ce livre est vraiment très juste, on ne peut pas lui enlever.
  • L’histoire: J’avoue que je m’attendais à plus d’action c’est peut-être pour ça que je n’ai pas accroché.
    • Les +: La rencontre de Rostov avec la petite Nina m’a beaucoup plu je dois dire, mais même chose, je pensais que cela allait être plus développé, même si on la retrouve dans le récit, le soufflet retombe. En revanche je dois dire que les descriptions des lieux sont vraiment très belles et très immersives.
    • Les -: Les longueurs clairement. Je me suis beaucoup ennuyée dans ce livre et l’action me manquait, mais c’est un parti pris je reconnais, puisque le comte vit dans cet hôtel, c’est donc assez introspectif et lent.
  • Le format audio: Pas grand chose à reprocher encore une fois, même si 17h c’est un peu long, l’écoute reste agréable et le narrateur a un ton parfait pour nous raconter cette histoire.

 

Conclusion

Je suis passée à côté de cette écoute malheureusement. Malgré des descriptions très belles, le ton du narrateur très juste, j’aurais souhaité plus d’action, de rebondissements, je m’attendais à plus. Mais je pense que ce récit plaira tout de même par sa densité et ses détails d’ambiance.

3 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s