Une folie passagère

une folie passagère

 

Titre: Une folie passagère

Auteur: Nicolas Robin

Editions Anne Carrière, 232 pages

 

Résumé

Bérengère s’évertue à être une parfaite hôtesse de l’air. Elle a quarante ans, vingt ans de métier, douze mille heures de vols au compteur, une robe turquoise sans faux plis et un impeccable chignon banane. Elle fait du ciel le plus bel endroit de la terre car, ici-bas, on l’abandonne : ni mari ni enfants, quelques amants de passage sans considération pour elle. Alors, elle cache ses blessures sous son uniforme et rien ne semble pouvoir altérer son désir de maîtrise et de perfection. Jusqu’au jour où une série de contretemps vient dérégler cette mécanique bien huilée. Jusqu’au jour où, poussée à bout, elle en vient à commettre l’irréparable.

 

Mon avis

Merci beaucoup aux Editions Anne Carrière et à Nicolas Robin pour l’envoi de ce livre.

J’avais adoré Roland est mort, de Nicolas Robin, j’avais donc hâte de découvrir ce nouveau roman.

Bérangère est une hôtesse de l’air-bien-comme-il-faut. À quarante ans, elle a des milliers d’heures de vol à son actif, connaît son métier par cœur, pourtant, côté amour ce n’est pas encore gagné. Lors d’un voyage, pour le moins habituel, rien ne va se passer comme prévu, à commencer par la destination, puis par les passagers au caractère pénible pour ne pas dire autre chose, et enfin, Bérangère va malgré elle, passer un sale quart d’heure, bouleversant sa vie à jamais.

J’ai passé un joli petit moment de lecture avec ce récit. Bérangère est attachante, certaines répliques sont particulièrement drôles et cyniques, bref, j’ai plutôt bien retrouvé la plume que j’avais adoré dans Roland est mort.

Pourtant je m’attendais à quelque chose de plus marquant en ce qui concerne le retournement de situation, quelque chose qui aille encore plus loin. Mais Nicolas Robin a fait le choix de rester sage et de laisser Bérangère s’en sortir plutôt pas mal, d’où le titre sûrement, Une folie passagère, qui ne s’appelle donc pas Une folie FATALE. Non, ici, nous sommes dans un livre tranquille, avec des personnages secondaires tout aussi attachants et des situations cocasses. Certaines rencontres de personnages sont peut-être un peu faciles, mais pourquoi pas. J’aurais aimé une fin moins feel-good, mais c’est mon point de vue encore une fois, d’autant que c’est le style du livre d’être un feel-good, et il fait très bien le job.

 

Conclusion

Ce roman est parfait pour le printemps ou l’été, en vacances, pour passer un joli petit moment de lecture. Bérangère nous attendrit avec son histoire, et les situations sont plutôt amusantes. La plume de Nicolas Robin est agréable et ce livre vous fera sourire de nombreuses fois!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s