Elevation

Elevation

 

Titre: Elevation

Auteur: Stephen King

Editions Le livre de poche, 145 pages

 

Résumé

À Castle Rock, Scott Carey est affecté par un mal étrange. Il perd rapidement du poids tout en conservant extérieurement la même masse corporelle. Avec l’aide du docteur Bob Ellis, il tente de comprendre cet inquiétant phénomène. Parallèlement à cela, Carey a un litige avec ses voisines concernant le chien de celles-ci. Si l’une de ces voisines, Missy, est très amicale, l’autre, Deirdre, est glaciale. Toutes deux essaient de lancer un restaurant mais le fait qu’elles soient ouvertement mariées provoque l’hostilité d’une bonne partie des habitants de la ville. Apprenant leur problème et confronté au sien, Carey décide de les aider à vaincre les préjugés de la population locale.

 

Mon avis

Merci à William et Claire du Livre de poche, pour l’envoi de ce livre. J’ai lu ce livre en LC avec Ludivine!

Très cher Maître, oui je décide de vous appeler « maître », même si au départ je trouve ça un peu surfait, je pense qu’au final vous méritez ce titre car vous réussissez à maîtriser le mot Émotion dans tous les sens du terme, et que peu d’auteurs en sont capables, surtout lorsqu’il s’agit de varier les styles en passant de l’horreur, au fantastique, à l’historique, au policier, au romantisme, bref, cher maître, vous êtes capable de tout, du pire comme du meilleur, et je vous remercie infiniment de faire battre mon cœur de lectrice à chacun de vos livres, même je suis persuadée à 99% que vous ne passerez jamais sur ce page, voilà c’est dit!

Bon, on en parle d’Elevation? Vraiment? Non parce que là, King m’a encore bluffé… c’est pénible à force non?… Non!

Cette petite histoire ne casse pas trois pattes, celle de Scott qui va voir son toubib préféré pour lui dit « Hey buddy, je perds 500g par jour, que je sois habillé ou nu, quoique je mange, et rien ne peut y changer! » On se croirait un peu dans le scénario de La peau sur les os, mais non, King pioche seulement quelques idées de ces romans précédents. Faut-il rappeller que cette histoire se déroule à Castle Rock, là où se passe Bazaar, Cujo, Dead Zone… Là moi je suis déjà conquise, on est dans du King pur et dur, je m’attends à absolument tout! Du fantastique, de l’angoisse qui bascule dans de l’horreur, du trash… mais non… King nous prend juste par la main en nous disant « Viens, je vais te raconter une histoire qui va te serrer le cœur »…. et oui, il le fait!

Elevation tient en 145 pages et vous bouleverse, en vous faisant dire que cet auteur est quand même un génie! Scott et ses voisins sont des gens totalement lambda, des américains moyens, comme King aime à raconter leur histoire. Il leur fait vivre cette situation inhabituelle d’un type qui perd du poids sans savoir pourquoi. Puis il en fait des personnages très attachants, qui vont aller au-delà de leurs préjugés à la noix, et vont se rapprocher, jusqu’à ce qu’il nous cueille là, nous pauvre petit lecteur, alors que le dénouement approche, et qu’il nous révèle une fin absolument fantastique, profondément touchante, imagée. King apparait là où on ne l’attend pas. Ce n’est pas nian-nian, c’est pesé, les émotions sont données juste au bon moment pour faire ressentir au lecteur le bon sentiment et ne surtout pas avoir envie de quitter Scott et les autres…

 

Conclusion

Bordel mais quel pied!!!!!! Lisez-le!!!

Publicités

4 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s