Les Brontë

A79436_Les_Bronte.indd

 

Titre: Les Brontë

Auteur: Jean-Pierre Ohl

Editions Folio, 320 pages

 

Résumé

Les sœurs Brontë… Ce pluriel, depuis un siècle et demi, fascine. Quand Emily écrit Les Hauts de Hurlevent, Anne publie La Recluse de Wildfell Hall, et Charlotte Jane Eyre. La première meurt à trente ans, en 1848 ; la deuxième à vingt-neuf, un an plus tard ; la troisième à trente-neuf, en 1855. Sans oublier Branwell, le frère écrivain maudit, qui disparaît lui aussi prématurément, miné par l’alcool et la tuberculose. Tous quatre étaient orphelins de mère. Quelle probabilité y avait-il pour que tous ces talents si originaux poussent ainsi à l’ombre du presbytère de Haworth?

 

Mon avis

J’ai lu un livre de chacune des sœurs Brontë, Jane Eyre, Les hauts de Hurlevent et La recluse de Wildfell Hall, et j’ai aimé ces livres, avec une préférence pour le dernier. J’avais donc très hâte d’en savoir plus sur l’histoire de ce trio littéraire si connu!

Ce livre n’est pas très gros et se lit assez bien. La plume de l’auteur nous plonge dans l’histoire de ses sœurs, mais aussi de leur frère Branwell, peu connu, mais qui a tout de même joué un rôle important auprès d’Emily, Charlotte et Anne.

J’ai mis précisément 16 post-it dans ce lire… C’est énorme. Tout est important. Tout est si bien dit! Jean-Pierre Ohl ne cesse de donner des phrases des sœurs en appui de ses arguments, des extraits de leurs romans, des comparaisons entre elles et leur œuvre, c’est fascinant.

Elle ont grandit auprès d’un père très ouvert d’esprit et étaient à la base six frères et sœurs, mais des évènements tragiques en ont emporté deux. Les Brontë ont une force et une détermination incroyable. Les enfants lisent, et écrivent. Malheureusement pour les filles, à l’époque, publier sous un nom de femme est chose compliquée, elles vont donc prendre des pseudonymes pour pouvoir trouver des éditeurs.

J’ai appris énormément lors de ma lecture. Tout d’abord, qu’Elizabeth Gaskell (dont je viens de lire Cranford!) est la biographe officielle de Charlotte Brontë, elle connaissait la famille Brontë assez bien. Charlotte également est une femme qui m’a beaucoup interpellé. Elle sera la dernière survivante de la famille et portera sur ses épaules un lourd fardeau. J’ai aussi découvert l’histoire de Branwell, le frère maudit, dans l’ombre, qui ne réussira jamais vraiment à être reconnu pour ses talents d’écriture, et sera peu à peu englouti sous l’alcool.

Ce livre est vraiment une mine d’informations, que vous ayez lu l’œuvre des Brontë ou pas, il vous apprendra beaucoup de choses c’est sûr.

 

Conclusion

Je suis ravie d’avoir été influencée par Charlotte Parlotte une fois de plus, et je ne peut que vous recommander ce livre qui se lit tout seul, et qui vous immergera au cœur d’une famille si marquante, aux destins tragiques, marqués par les épreuves douloureuses de la vie. À lire de toute urgence!!

Publicités

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s