[Prix Audiolib] Frères d’âme

Couv-Frere-d-ame.indd

 

Titre: Frère d’âme

Auteur: David Diop

Narrateur: Babacar M’baye Fall

Audiolib, 3h40

 

Résumé

Un matin de la Grande Guerre, le capitaine Armand siffle l’attaque contre l’ennemi allemand. Les soldats s’élancent. Dans leurs rangs, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent alors sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d’Alfa, son ami d’enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s’enfuit. Lui, le paysan d’Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l’effroi. Au point d’effrayer ses camarades. Son évacuation à l’Arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité dont la convocation fait figure d’ultime et splendide résistance à la première boucherie de l’ère moderne.

 

Mon avis

Avec ce livre, je suis totalement sortie de ma zone de confort. Ça fait du bien, surtout quand c’est une bonne lecture, ici en l’occurrence, une bonne écouté!

Nous découvrons l’histoire de Alfa Ndiaye, un soldat sénégalais qui nous raconte sa guerre, la Grande, à la première personne. Il vient de perdre son ami, Mademba Diop, mort sous les balles allemandes. Il nous livre ses sentiments, ses émotions. La plume est très forte. Il y a beaucoup de répétitions mais cela ne m’a pas dérangé, au contraire, j’ai trouvé que cet appui marque vraiment l’attachement de ce personnage à ses amis, sa patrie. Son combat. Cette perte va faire de lui un autre homme, un fou, dont on va se méfier, celui qui va découper les doigts de ses adversaires et sera vu comme un vrai danger par ses camarades.

  • Le narrateur: Babacar M’baye est extraordinaire. Le ton de sa voix, le détachement des mots, les intonations, tout est fait pour ressentir chaque émotion au lecteur. J’ai vraiment été bluffée et happée par sa voix.
  • L’histoire: Quelle claque! Le fait que ce soit raconté à la première personne donne encore plus d’empathie au personnage d’Alfa. J’ai beaucoup aimé découvrir ce récit poignant, tragique, qui nourrit hélas les hommes qui l’ont vécu et j’ai pu apercevoir une facette de la Grande Guerre que je ne connaissais pas, celle de soldats sénégalais qui se battait sous les couleurs du drapeau français.
    • Les +: Le ton de l’histoire et la voix du narrateur sont incroyables et totalement immersives. Durant mon écoute, je me suis surprise à m’arrêter dans ce que je faisais, pour vraiment écouter chaque mot du narrateur et en savourer le sens.
    • Les -: La fin m’a un peu déçue, un peu longue, mais pas inintéressante.
  • Le format audio: C’est un livre court donc une écoute courte également, mais très marquante. Les chapitres sont brefs et comme d’habitude nous retrouvons une petite musique au début de chacun. La lecture est très fluide et le lecteur n’aura pas le temps de s’ennuyer.

 

Conclusion

J’ai beaucoup aimé cette histoire, si tant est qu’on puisse dire ça sur un récit de guerre. David Diop trouve les mots justes pour décrire les horreurs de ce combat et Babacar M’baye les sublimes avec sa voix. Malgré une fin un peu longue et une deuxième partie peut-être un peu moins prenante que la première, Frère d’âme est une histoire d’une troublante vérité qui marquera longtemps le lecteur.

 

1 commentaire

  1. Je viens de finir ce livre. La plume de David Diop est résolument poétique. J’ai cependant préféré la deuxième partie, avec les souvenirs d’enfance, la vie au village, etc.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s