La cerise sur le gâteau

La cerise sur le gâteau

 

Titre: La cerise sur le gâteau

Auteure: Aurélie Valognes

Editions Mazarine, 404 pages

 

Résumé

Brigitte, une jeune retraitée, profite pleinement de sa nouvelle liberté en multipliant les activités. Pourtant, l’harmonie de son quotidien est bientôt troublée par Bernard, son mari, bourreau de travail qui, à 61 ans, vient d’être mis à la retraite contre son gré. A ce sérieux désagrément, s’ajoutent la présence de voisins insupportables et la venue de son envahissante famille.

 

Mon avis

Merci à Mazarine, pour m’avoir permis de recevoir ce livre en avant-première, et merci Aurélie pour la dédicace.

Je connais déjà la plume d’Aurélie Valognes, ayant lu Mémé dans les orties et Au petit bonheur la chance. J’ai pu découvrir ici une histoire bien sympathique, un roman feel-good qui fait du bien au moral.

Au début du roman, nous découvrons Brigitte, jeune retraitée et fière de l’être, et Bernard, futur retraité et bien aigri de le devenir. En effet, Bernard a toujours travaillé, il aime son boulot et n’a aucune envie de le quitter. Mais voilà, il se rend compte qu’à ses 61 ans, la roue a tourné et il se fait un peu trop violemment « remercier » par sa boite. Bon, et bien puisque c’est comme ça, Bernard ne se laissera pas faire, il va remettre son CV à jour, rechercher du travail ailleurs, bref, la retraite c’est hors de question!

Pourtant, certains éléments vont peu à peu changer le comportement de Bernard, et nous allons suivre ces deux personnages et leur famille dans un tournant de leur vie.

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce récit. Le style d’Aurélie Valognes est reconnaissable, avec ses traits d’humour, ses petites taquineries, ses situations coquasses et son fond touchant. Personnellement je n’ai vraiment pas aimé Bernard! Ce personnage est antipathique, il râle, rabaisse sa femme, passe pour un macho, j’aurais voulu qu’il reçoive une bonne leçon de la part de Brigitte, je trouve que ce n’est pas allé assez loin. Mais bon, nous sommes dans du feel-good et l’histoire peut tenir ainsi car au final, on ne cherche pas le conflit dans ce style de roman je pense.

Le roman est un peu plus gros que les précédents, mais se lit tout aussi bien. Les situations sont bien développées et la tournure que prend l’histoire m’a fait sourire. L’auteure intègre un problème totalement d’actualité, l’écologie, au travers des yeux du petits-fils de Bernard. J’ai trouvé cela intéressant, pas sans me marquer plus que ça.

 

Conclusion

Ce dernier Valognes mérite d’être lu. On passe un très bon moment, avec des personnages sympathique (non je n’ai pas changé de jugement sur Bernard!) et l’histoire est bien développé. Un roman parfait pour les beaux jours.

 

Publicités

3 commentaires

Répondre à Kimysmile Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s