Illusion tragique

Illusion tragique

 

Titre: Illusion Tragique

Auteure: Gilda Piersanti

Editions Pocket, 272 pages

 

Résumé

En ce torride mois d’été romain, le petit Mario, dix ans, ne monte pas sur la terrasse de son immeuble pour y prendre l’air, mais pour épier son voisin du dernier étage, monsieur Ruper, un homme sans histoire qui vit seul et mène une vie rangée. Personne ne lui connaît la moindre relation, personne ne l’a jamais vu rentrer chez lui accompagné, et pourtant… Tous les soirs, Mario l’observe dans sa baignoire en train de coiffer et de savonner une très jolie jeune femme. Son ami Riccardo et lui ont décidé d’aller libérer la princesse, parce qu’il n’y a pas d’autre explication : monsieur Ruper l’a enfermée chez lui, elle est sa prisonnière ! Le plus difficile, toutefois, n’est pas de s’introduire dans l’appartement de monsieur Ruper, mais d’en sortir une fois qu’on y est entré…

 

Mon avis

Merci à Emmanuelle de Pocket pour l’envoi de ce livre.

J’ai mal démarré ce livre. Au bout de quelques pages j’ai failli abandonner car je ne voyais pas trop l’intérêt de cette histoire. Trop simple, une plume peu marquante. Je deviens exigeante en thriller et là je sentais que ce livre n’était pas fait pour moi. Puis plusieurs personnes m’ont parlé sur Instagram en me disant de le continuer absolument, que la fin était dingue… bon, très bien, je tente. Et j’avoue avoir eu une belle surprise.

Il y a deux histoires dans ce roman. Tout d’abord celle de Mario et Riccardo, deux petits garçons un peu trop curieux qui vont se retrouver à espionner leur voisin Ricardo, mais se retrouver malgré eux dans une situation bien délicate aux vues de ce qu’ils vont découvrir sur lui, une révélation assez glauque et malsaine qui entrainera un meurtre. Puis une autre histoire, celle d’Elisabetta, auteure, qui est en train d’écrire… l’histoire de ces deux petits garçons. Et c’est cela qui m’a fortement plu. Quelle belle originalité que ce genre de mise en abîme où la narratrice de la deuxième histoire n’est autre que celle qui tire les ficelles du livre que l’on est en train de.lire!

D’autant qu’Elisabetta n’est pas innocente non plus, car elle a, elle aussi, un passé caché, une histoire d’amour puis un mariage qui a mal fini… par un meurtre.

J’ai été soufflée par la construction originale de ce récit, et pourtant ce n’était pas gagné! La plume, je m’y suis faite. Elle ne restera pas gravée dans ma mémoire, mais le style est bien pour un thriller, ça passe. Le fait d’alterner les chapitres entre l’histoire de Mario et celle de la narratrice/auteure m’a plu, mais au départ je préférais cette deuxième partie, bien qu’après les deux histoires soient aussi intéressantes l’une que l’autre.

La fin m’a un peu scotchée. C’était très bien joué. L’épilogue est bien choisi et laisse le lecteur bouche bée. La dernière phrase est très intéressante, comme si l’auteure nous laisser derrière cette porte qu’elle refermait doucement avec ce grincement malsain qui nous fait dire « haha ok, tu m’as bien eu… ». Efficace.

 

Conclusion

Ce n’est pas un coup de cœur car le début était laborieux, et la plume ne m’a pas marquée, mais pour la style de construction et la mise en abîme, chapeau! Je vous recommande ce thriller qui vous changera des schémas qu’on retrouve souvent des ce genre de lecture. Ça apporte un peu de renouveau au genre, c’est efficace!

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s