Mr Mercedes

Mr Mercedes

Titre: Mr Mercedes
Auteur: Stephen King
Editions Le livre de poche, 661 pages

Résumé

Midwest 2009. Un salon de l’emploi. Dans l’aube glacée, des centaine de chômeurs en quête d’un job font la queue. Soudain, une Mercedes rugissante fonce sur la foule, laissant dans son sillage huit morts et quinze blessés. Le chauffard, lui, s’est évanoui dans la brume avec sa voiture, sans laisser de traces. Un an plus tard. Bill Hodges, un flic à la retraite, reste obsédé par le massacre. Une lettre du tueur à la Mercedes va le sortir de la dépression et de l’ennui qui le guettent, le précipitant dans un redoutable jeu du chat et de la souris.

Mon avis

J’ai lu plus d’une vingtaine de livres de King. Je suis déjà convaincue à 100% qu’il fait parti de mes auteurs phares, chouchous, il n’a plus à faire ses preuves, et même si j’ai été déçue par certains de ses livres, j’y reviens toujours avec grand plaisir.

Mais là, je dois dire que j’ai été bluffée, comme je l’ai rarement été avec lui.

King s’essaie au polar, et franchement ça vaut tous les bons romans policiers que j’ai pu lire jusqu’à maintenant. Il n’a rien à envier aux plus grands. On retrouve toute la bonne recette pour un livre totalement addictif, bourré de suspense, de cliffangers, avec un personnage principal ultra charismatique, une plume brute qui taille dans le vif, un scénario super bien rôdé, bref, ça serait vraiment dommage de laisser passer cette pépite !

Bill Hodges est un flic retraité depuis peu. Brady Hartsfield est un gars paumé qui alterne entre son boulot de marchand de glaces et de vendeur dans une boutique électronique. Il décide un jour de foncer dans une foule lors de la foire à l’emploi dans une ville du Midwest. Je n’ai pas besoin de vous en dire plus, et vous n’avez vraiment pas besoin d’en savoir plus.

Ce roman fait partie de la trilogie Bill Hodges, avec Carnets noirs et Fin de ronde.

J’ai des milliers de choses à vous dire sur ce livre, et comme je viens de le finir à l’heure où j’écris cette chronique, je vais me contenter de tout vous dire, comme si une fan de King voulait absolument raconter à la terre entière que ce roman est une bombe !

King utilise le présent, addictif à souhait car cela fait s’enchainer les actions et rend l’histoire encore plus immersive, et je ne vous raconte même pas l’accélération du rythme lors de certaines scènes particulièrement haletantes. Ici c’est Hodges qui parle à la première personne, lorsque les chapitres le concerne. Sinon, pour Brady c’est à la troisième personne et c’est tout à fait bien choisi.

Comme King n’a pas l’habitude de faire dans le polar, on sent que pour cette histoire il a tout poser à plat en se disant « Bon, si j’étais un flic, si je menais l’enquête, comment je procèderai ? » Et, personnellement j’ai vraiment eu la sensation d’avancer au même rythme que Hodges et ses camarades, à se poser les même questions, à trouver les mêmes enchainements d’évènements, bref, à faire totalement partie du roman.

En plus, pour toute la première moitié, j’ai écouté en audiobook ce livre, et je dois dire que le narrateur est particulièrement efficace sur le ton des personnages.

J’ai adoré Hodges, vieux flic un peu aigri mais diablement efficace lorsqu’il s’agit de résoudre une enquête en cassant les codes et en fracassant un peu les barrières.

J’ai retrouvé le style de King, avec ses petites phrases en italiques qui laissent apparaître les pensées cyniques des personnages, des scènes un peu glauques mais pas trop (sauf une MON DIEU qui m’a vraiment choquée psychologiquement, lors de la partie L’appât empoisonné, si vous voulez en parler!), bref, tout ce qui fait un très bon King.

Conclusion

Je n’ai pas de points négatifs pour ce livre, même la fin est parfaite, lui qui n’est pas réputé pour avoir des fins si extraordinaires. Vraiment, lisez-le. Point.

3 commentaires

  1. Je suis en plein dedans en audiobook. Il est vraiment parfait ! C’est mon 34ème King mais mon tout premier audiobook et je dois dire que l’acteur qui le lit a la voix parfaite pour cette histoire.

    Aimé par 1 personne

Répondre à Emilie Richard Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s