Avalanche Hôtel

avalanche hotel

 

Titre: Avalanche Hôtel

Auteur: Niko Tackian

Editions Calmann Levy Noir, 300 pages

 

Résumé

Janvier 1980, à l’Avalanche Hôtel, sublime palace des Alpes suisses. Joshua Auberson, agent de sécurité, enquête sur la disparition d’une jeune cliente, avec un sentiment d’étrangeté. Quelque chose cloche autour de lui, il en est sûr. Le barman, un géant taciturne, lui demande de le suivre dans la montagne, en pleine tempête de neige. Joshua a si froid qu’il perd conscience…

… et revient à lui dans une chambre d’hôpital. Il a été pris dans une avalanche, il est resté deux jours dans le coma. Nous ne sommes pas en 1980 mais en 2018. Joshua n’est pas agent de sécurité, il est flic, et l’Avalanche Hôtel n’est plus qu’une carcasse vide depuis bien longtemps. Tout cela n’était qu’un rêve dû au coma.
Un rêve, vraiment ?

 

Mon avis

Je remercie les Editions Calmann Levy pour l’envoi de ce livre.

Entre Shining et Jason Bourne. Accrocheur comme phrase n’est-ce pas? Mais vrai? Hum, je ne suis pas totalement convaincue.

Jason se réveille un jour dans une salle de bain, nu, et sans se rappeler de rien, ni son nom, ni son métier. Ça j’aime car, on démarre le roman comme le personnage principal, sans rien savoir du tout, et l’on va en apprendre plus au fur et à mesure. Nous sommes donc en 1980, dans l’Avalanche Hôtel, et Jason en est visiblement l’agent de sécurité. Seulement voilà, après quelques pages, l’amnésique se réveille…. en 2018!

S’en suit la découverte d’une enquête sur la disparition d’une jeune femme, à partir de là, Joshua va tenter de faire le rapprochement entre les deux époques, pourquoi semble-t-il faire ces rêves étranges où il est dans l’hôtel? En quoi est-il concerné?

J’avais beaucoup aimé Toxique, le premier roman de l’auteur, mais je n’ai pas encore eu l’occasion de lire son deuxième. même si j’ai moyennement accroché à celui-ci, je ne ferme en aucun cas la porte à ses autres livres. J’ai d’ailleurs bien aimé l’écriture, le style et les descriptions assez bien fichues qui mettent facilement dans l’ambiance.

Ce que j’ai moins aimé en revanche, c’est que Joshua semblait résoudre ses mystères un peu trop facilement, comme si tout se débloquait d’un claquement de doigts. Il faut trouver le nom d’une personne? Hop il apparait vite dès la première recherche, idem pour sa collègue Sibylle qui donne l’impression que tout est normal et de comprendre tout à fait que Joshua ait des soucis de mémoire, en lui faisant même des petites blagues… Hum pas très crédible cette situation je trouve, ça manque de suspens et de tension.

Pour la référence à Shining, à part le coup de l’agent de sécurité dans le vieil hôtel sous la neige, je ne vois pas… On voit que Tackian aime beaucoup King qu’il cite à la fin dans ses influences. Et pour Jason Bourne, sûrement un clin d’œil à la perte de mémoire, mais ne l’ayant ni lu ni vu, je ne peux pas en dire plus.

Le dénouement est assez inattendu, je n’aurais pas imaginer cette fin, peut-être quelque chose de plus sombre et moins simple, mais ce n’est que mon avis.

 

Conclusion

Une petite déception pour ce nouveau Niko Tackian, même si l’écriture est toujours agréable, le suspens et la tension manque un peu et les énigmes sont résolues trop vite. Les personnages sont peu attachants, malgré l’ambiance assez intéressante.

Publicités

6 commentaires

Répondre à floandbooks Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s