Toutes les histoires d’amour du monde

toutes-les-histoires-d-amour-du-monde-1104751-264-432

 

Titre: Toutes les histoires d’amour du monde

Auteur: Baptiste Beaulieu

Editions Mazarine, 470 pages

 

Résumé

Le grand-père de Jean, Moïse, raconte dans des lettres d’amour l’histoire de sa vie. Lorsque Jean et son père les découvrent, le premier est surpris, le second tombe dans une profonde mélancolie : la destinatrice, Ann-Lise Schmitt leur est inconnue et ils voient Moïse sous un nouveau jour, loin de l’homme dur qu’ils connaissent. Jean tente de comprendre et dévoile un lourd secret.

 

Mon avis

Merci aux Editions Mazarine pour l’envoi de ce livre, et merci Baptiste pour la dédicace! J’ai lu ce livre en lecture commune avec Hélène.

Ce livre était l’occasion pour moi de découvrir la plume de Baptiste Beaulieu dont j’avais entendu beaucoup de bien. Mais je n’osais pas me lancer car on m’avait dit à plusieurs reprises que lorsqu’on lisait du Beaulieu il fallait sortir les mouchoirs. Très peu pour moi. Pourtant, cette lecture semblait sortir de là où l’auteur allait d’habitude. Quelque chose de plus personnel, une, des histoires d’amour. Ça sentait le vécu, j’ai donc été ravie lorsque j’ai reçu ce livre!

Je vous le dit?… Hm, je ne devrais peut-être pas…. Bon, c’est mon blog je fais ce que je veux… Je connaissais déjà tout de cette histoire! Et bien oui, lorsque j’ai reçu le livre j’ai eu un petit fascicule disant qu’il y a quelques années Baptiste avait retrouvé des cahiers mystérieux, et à l’intérieur des lettres adressées à une certaine Anne-Lise Schmidt, qui n’était pas la grand-mère de Baptiste Beaulieu. À partir de là, l’auteur sort de son rôle de conteur et il nous dévoile qu’il veut retrouver cette femme à tout prix, dans la vraie vie.

Bon en vrai, ce n’est pas vous spoiler que de dire ça puisque c’est écrit dans le rabat de la couverture. Mais du coup, cela laisse peu de place à l’imagination, et c’est bien dommage.

Il est difficile de faire une chronique sur ce livre car il est vraiment très personnel, et je ne me vois pas juger la vie du grand-père ni du père de l’auteur. Mais mon ressenti, je peux vous le donner!

L’histoire alterne entre passé et présent, entre l’histoire de Jean le narrateur, et Moïse, le grand-père, sous forme de lettres, toutes datées du 3 avril, une par an, depuis 1960 jusqu’aux années 2000. Toutes ces lettres adressées à Anne-Lise, une femme mystérieuse. J’ai beaucoup aimé cette partie car nous y découvrons la vie de Moïse, son enfance, son adolescence, sa vie d’adulte, son parcours ses regrets, ses joies et peines, et toujours avec l’amour en toile de fond. Moïse est bienveillant. Pourtant, il n’est pas le père parfait, il a fait de nombreuses erreurs, mais la vie s’est écoulée ainsi et on ne peut pas lui en vouloir.

La récit se déroulant aujourd’hui m’a beaucoup moins touché. Je n’ai d’abord pas aimé la relation entre Jean et son père. Jean qui souhaite à tout prix renouer avec son père et qui va commettre certaines fautes pour parvenir à ses fins. Non, je n’ai vraiment pas aimé, j’ai trouvé ça faux. D’autres histoires nous sont également racontées, et j’avoue être passée totalement à côté (pour tout vous dire, j’allais oublier de vous en parler dans cette chronique!).

Puis la révélation au coeur du livre. Nous savons qui est Anne-Lise, et à partir de là, plus de surprises pour moi. Rideau. Pourtant, j’ai poursuivi ma lecture car l’histoire de Moïse était vraiment très riche et je voulais savoir comment Jean allait s’en sortir. Au final malgré un petit retournement de situation à la fin, j’ai été déçue. La magie n’a pas opéré sur moi et je le regrette, car comme je l’ai dis, c’est une histoire très personnelle et je ne suis personne pour juger de cela. Mais voilà… Alors voilà!… Baptiste j’ai été ravie de découvrir votre plume et je la trouve très belle et poétique, et je lirai avec plaisir un autre de vos livres, mais malheureusement pour moi, celui-ci n’a pas répondu à mes attentes. Peut-être ne fallait-il pas mettre tant d’informations sur la couverture? J’ai pour habitude de ne plus lire les quatrièmes, dans la majorité des cas, et là j’aurais peut-être dû le faire aussi, mais bon… Je suis contente d’avoir découvert l’histoire de Moïse!

 

Conclusion

Je n’arrive pas à finir cette chronique déjà beaucoup trop longue. Je vous recommande tout de même ce livre car la plume est très belle et l’histoire de Moïse très touchante.

1 commentaire

  1. C’est assez frustrant quand les résumés en révèlent trop… je comprends du coup ton avis en demi-teinte. Je n’ai encore jamais lu de livre de l’auteur, je tenterai surement l’expérience avec un autre titre pour découvrir cette si jolie plume.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s