La vraie vie

la-vraie-vie

 

Titre: La vraie vie

Auteure: Adeline Dieudonné

Editions L’Iconoclaste, 270 pages

 

Résumé

C’est un pavillon qui ressemble à tous ceux du lotissement. Ou presque. Chez eux, il y a quatre chambres. La sienne, celle de son petit frère Gilles, celle des parents, et celle des cadavres. Le père est un chasseur de gros gibier. La mère est transparente, amibe craintive, soumise aux humeurs de son mari. Le samedi se passe à jouer dans les carcasses de voitures de la décharge. Jusqu’au jour où un violent accident vient faire bégayer le présent.
Dès lors, Gilles ne rit plus. Elle, avec ses dix ans, voudrait tout annuler, revenir en arrière. Effacer cette vie qui lui apparaît comme le brouillon de l’autre. La vraie. Alors, en guerrière des temps modernes, elle retrousse ses manches et plonge tête la première dans le cru de l’existence. Elle fait diversion, passe entre les coups et conserve l’espoir fou que tout s’arrange un jour.

 

Mon avis

Ce livre fait beaucoup parler de lui depuis sa sortie. C’est un coup de coeur pour beaucoup de lecteurs, et j’avoue ne pas avoir lu ou vu de critiques négatives dessus. Alors, je vous le dit de suite, ce livre n’a pas été un coup de coeur, mais une assez bonne lecture.

J’ai lu ce bouquin en plusieurs fois, et je n’aurais peut-être pas dû. D’abord en numérique, je l’ai finalement acheté lorsque j’en étais à environ 40% de ma lecture. Au départ, on retient le style, l’écriture. C’est direct, froid, tranché. La première phrase du livre donne le ton. Nous sommes dans une famille moyenne, des parents, deux enfants, Gilles et… non, nous ne saurons pas le nom de cette enfant-là, celle qui raconte, celle qui va grandir au milieu de cette famille bancale, au père brutal et violent et à la mère docile et impuissante, qui se laisse marcher dessus à gros coup de buldozer testostéroné. Gilles, c’est le rayon de soleil de la famille, et pour ça soeur surtout. Jusqu’au moment de l’accident. Jusqu’au jour où Gilles ne sera plus jamais le même.

L’idée qu’à alors cette grande soeur paraît totalement folle et tellement mignonne. Mais quand elle se rend compte que dans la vraie vie on ne peut pas faire ce que l’on veut, elle va alors grandir, et lâcher prise, au milieu de son environnement chaotique, elle va prendre des risques, vivre à 200% sans penser à demain, puisque son frère est trop différent pour être sauvé des griffes de la vie.

Je me rends compte en écrivant ce livre, que c’était quand même une très belle lecture, même si ce n’est pas un coup de coeur, car il m’a manqué des pages, des descriptions, des émotions et des personnages plus creusés. Mais la plume d’Adeline Dieudonné est tout de même très réaliste et très belle. Je me suis attachée à cette gamine qui se prend la réalité en pleine face. pas besoin de pincettes, car dans la vie, on en a pas vraiment. L’épisode où elle se rend compte de la réalité en discutant avec Monica, est sûrement le passage qui m’a le plus marqué. J’avais tellement envie de la prendre dans mes bras, j’étais désolée pour elle.

Et cette hyène, ces animaux, ces trophées qui règnent dans la maison, et qui ont une emprise si forte sur le père, et dégueulent petit à petit sur la famille, sans toucher la fille aînée. C’est poignant, violent, terriblement sombre, incroyable par moment, j’ai eu envie de hurler, je suis restée bouchée bée face à l’épisode de la traque. Ce n’est pas possible, et pourtant, cela ne m’étonnerait même pas si cette histoire existait pour de vrai. Car la vraie vie c’est peut-être aussi ça, se casser la gueule en face de ses espoirs, et se rendre compte que non, ce n’est pas comme ça que ça se passe, que ce n’est pas nous qui décidons au final, et que si la vie veut faire de nous ses esclaves, elle ne se gênera pas.

 

Conclusion

Ce livre est très cru, vraiment, et je ne le recommanderai pas à tout le monde. il marque, c’est sûr. Le style est très juste, et ça restera une très bonne lecture, même si il m’a manqué plusieurs éléments pour en faire un coup de coeur, une lecture inoubliable.

Publicités

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s