Festival America 9ème édition

Ce week-end avait lieu la 9ème édition du Festival America, et j’y suis allée pour la deuxième fois. C’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé un festival avec un salon du livre GRATUIT (c’est important de le préciser, car certains ne le sont pas… ), et le gros point fort de cet évènement sont les conférences données sur beaucoup de thèmes différents, en compagnie des auteurs.

 

Cette année, la thématique principal du salon était la littérature canadienne et québécoise. De nombreux auteurs étaient invités comme Christophe Bernard, Nicolas Dickner, Naomi Fontaine, Omar El Akkad, Daniel Grenier et la grande Margaret Atwood, qui était en duplex le samedi depuis le Canada (je n’ai pas pu assister à cette rencontre, si vous y avez été, j’attends vos retours).

edit: Le vendredi j’ai eu la chance de rencontrer Leni Zumas, l’auteure des Heures rouges, que j’avais vraiment aimé, et c’est toujours intéressant de rencontrer un auteur et l’entendre parler de son livre. C’était une rencontre organisé par Léa du Picabo River Book Club, en partenariat avec Presses de la Cité, et un autre auteur était présent, Nick Dybek, l’auteur de Dans les bras de Verdun. Merci encore à Léa pour cette rencontre!

42213589_10217404884703669_5965948550419316736_n

J’ai pu assister à cinq conférences le dimanche:

J’ai vraiment été ravie de toutes ces conférences, car cela permet déjà de mettre un visage sur un auteur, de l’entendre parler de son livre en rapport avec un thème donné, et la plupart du temps, cela donne clairement envie d’acheter le bouquin! C’est comme ça que je me suis retrouvée à acheter L’Arbre-Monde de Richard Powers, qui n’était absolument pas prévu dans mes achats, mais que j’ai tellement envie de lire depuis que j’ai vu l’auteur parlé du problème d’écologie aux USA.

20180923_17141620180923_14051520180923_12080420180923_11040320180923_112919DSCN2114

Ah oui, je ne vous l’ai pas dit mais l’invité d’honneur de cette édition était John Irving, à l’occasion du quarantième anniversaire du Monde selon Garp. Je n’ai jamais lu de Irving, mais c’est probablement un des auteurs les plus connus et les plus lus de la littérature américaine, et qui soit encore vivant, donc j’essaierai d’en lire un prochainement. D’ailleurs si vous avez des titres à me conseiller je suis preneuse! 🙂

J’ai aussi pu rencontrer des auteurs comme Jean Hengland, sur le stand Gallmeister, j’avais adoré Dans la forêt, et l’auteure est tellement adorable que j’aurais pu passer une heure à discuter avec elle!

DSCN2119

Voici mon petit bookhaul de ce salon (on ne voit pas bien mais le petit en haut de la pile est de Jack Kerouac)

18-09-24-12-27-17-849_deco.jpg

Je pense revenir dans deux ans pour sûr car c’est vraiment un très beau festival, même si certaines choses peuvent énerver, comme le retard sur les conférences. Je peux comprendre que les auteurs courent un peu partout de conférence en conférence, mais j’ai attendu 30 minutes pour America, le mook, le dimanche à 16h, que je n’ai au final pas pu voir car à 17h il y avait celle sur l’Ouest américain que je voulais absolument voir. Tout comme la conférence sur la dystopie qui avait 15 minutes de retard. Je me doute qu’il y a toujours beaucoup de choses à dire lors des conférences et qu’il est difficile en une heure de tout dire, mais à ce moment-là, peut-être aurait-il fallu prévoir un créneau un peu plus important, ou bien un ou deux lieux de plus pour caser toutes les conférences, car c’est vrai qu’on court de partout! (le matin j’ai fait 3 conférences en une heure et demi!).

edit: J’ai également une suggestion à faire si les organisateurs me lisent (haha on peut toujours rêver non? ^^) c’est de rediffuser les conférences en différé, car il y en avait tellement, que je pense que certains sont frustrés (comme moi) de ne pas avoir pu tout faire! Notamment celle avec Margaret Awtood qui devait être passionnante, ou encore celle sur l’esclavage avec l’auteur de Underground Railroad. Donc voilà, si vous passez par là cher François Busnel, Julien Bisson, des vidéos des conférences seraient vraiment parfaites!! 🙂

Mais le Festival America reste un salon très intéressant, avec des auteurs et des éditeurs ultra accessibles, j’ai hâte d’être dans deux ans pour la 10ème édition!!

Et vous, étiez-vous au festival ce week-end? Qu’en avez-vous pensé? Quels auteurs avez-vous pu voir en dédicaces ou en conférences, et quels livres avez-vous achetés?

 

Publicités

3 réflexions sur “Festival America 9ème édition

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s