Embruns

Embruns

 

Titre: Embruns

Auteure: Louise Mey

Editions Pocket, 368 pages

 

Résumé

Béa, Chris et leurs deux rejetons de presque vingt ans sont charmants, sportifs, talentueux et, surtout, ils forment une équipe complice.
Voilà une famille qui a le bon goût dans le sang, chérit les matières nobles, les fruits du marché, le poisson jeté du chalutier, la tape amicale dans le dos des braves. Voilà une team unie qui porte haut les valeurs d’authenticité, d’équité, d’optimisme. Les Moreau – c’est leur nom – ne perdent pas une miette de leur existence. Ils sont insupportablement vivants.
Et comme le veut l’adage, les chiens ne font pas des chats : Marion et Bastien sont les dignes héritiers de leurs parents. Ils ne les décevront pas.
Pour l’heure, tous les quatre se sont réfugiés le temps du pont du 14 Juillet sur une île de Bretagne. Un coin de paradis si prisé qu’il est impossible d’y séjourner sans passe-droit. Mais, même l’espace d’un week-end, impossible n’est pas Moreau.
Seulement, quand au retour d’une balade Béa, Chris et Bastien trouvent la maison vide, la parenthèse enchantée prend soudain l’allure d’un huis clos angoissant. La petite île, devenue terrain boueux d’une battue sous la pluie pour retrouver Marion, va révéler un autre visage : celui d’une étendue de terre entourée d’eau où vit une poignée d’individus soudés comme des frères et aguerris aux tempêtes.

 

Mon avis

Ce livre est le troisième lu pour le Prix des nouvelles voix du polar Pocket.

Après la déception de Ragdoll, je me suis lancée dans ce polar français. J’ai Les ravagés de la même auteure, dans ma bibliothèque, et j’avais entendu de bons comme de moins bons avis sur celui-ci.

Le pitch de départ est sympa. Une famille « parfaite », le mari, la femme et les deux enfants, grands ados et adultes, des vacances ensemble en Bretagne, bref, classique. Sauf que ça dérape, évidemment, mais pas tout de suite. d’abord, l’ambiance s’installe. On apprend que Marion, la fille, a une phobie de l’eau et en veut à ses parents ne l’avoir emmenée dans ce trou en Bretagne pour essayer d’aller contre sa peur. De son côté, son frère, Bastien se fait une copine, Fanny. Les parents sont assez insupportables, bio, éthique, parfaits ou presque… J’étais presque contente qu’il leur arrive un truc bien glauque à ceux-là!

Les chapitres sont courts, voir très courts (seulement quelques lignes), l’avantage c’est que ça se lit assez vite, l’inconvénient c’est qu’on a parfois l’impression de louper des informations…

Je n’ai pas trouvé ce livre très marquant. L’idée de départ est bonne, un genre de huis clos, une famille trop parfaite, un incident qui va faire tout basculer, et une jolie révélation finale. Pourtant, je pense que l’écriture m’a un peu freinée. On dirait un livre mal traduit… sauf qu’en fait il ne l’est pas… Cela m’a un peu dérangé j’avoue. Un thriller avec de bonnes idées c’est bien, mais bien écrit, c’est mieux. Je suis peut-être méchante, mais vous le savez, je préfère dire ce que je pense et ce que je ressens lors de mes lectures, et vous n’êtes pas obligé d’avoir les même opinions que moi, bien au contraire. Beaucoup de gens m’ont dit qu’ils avaient beaucoup aimé ce livre, je le comprend tout à fait, malheureusement ça l’a moyennement fait avec moi.

Le joli plus est tout de même la fin de l’histoire, une belle prise de tête pour le lecteur mais au final bien menée par l’auteure. J’ai apprécié ce retournement de situation, j’avoue que je ne l’ai pas vu venir! Pourtant, cela n’a pas suffit à tout rattraper.

 

Conclusion

Embruns se lit vite et plutôt bien, malgré une écriture parfois un peu chaotique selon moi. Le twist final est assez intéressant, je pense qu’il pourra plaire à beaucoup.

Publicités

2 réflexions sur “Embruns

  1. Yuyine dit :

    Quand on accroche pas au style, on accroche pas. J’ai personnellement lu quelques pages en le voyant passer et je n’aimais pas plus que ça l’écriture donc j’ai abandonné au profit d’une liste déjà astronomique de livres à lire.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s