Bazaar

bazaar

Titre: Bazaar
Auteur: Stephen King
Editions Livre de poche, 896 pages

Résumé

Castle Rock est une petite ville paisible du nord- est des Etats-Unis. La vie s’y déroule sans surprise jusqu’au jour où un étrange commerçant vient y ouvrir Le Bazaar des rêves. Chacun peut venir y acquérir l’objet de ses rêves, et pour trois fois rien. Un simple petit supplément est demandé à l’acheteur : de faire une farce à la personne de son choix. Histoire de rire…
Mais ces plaisanteries apparemment anodines vont provoquer des réactions en chaîne. La violence se déchaîne, la haine et la folie ne cessent de croître et, finalement, c’est toute la ville qui est bientôt à feu et à sang.
Qui pouvait réussir un tel exploit sinon le Démon ?

Mon avis

Bon, alors on va se mettre d’accord tout de suite. Ce livre est GENIAL!!!!!!! Voilà, je n’ai rien à ajouter… 😀

Cette lecture n’était pas du tout prévue, mais quand je l’ai trouvé dans ma bibliothèque, j’ai lu les premières lignes, et je me suis dit « ok Flo, on s’en fout, tu vas le lire et tu vas l’aimer!!! » Et ça a été carrément le cas!

Castle Rock c’est LA ville inventée, référence de King. Il y a de nombreux romans qui s’y déroulent, et celui-ci clos en quelque sorte l’histoire de cette ville. Ici tout le monde se connaît, et les ragots vont bon train. Bref, une petite ville américaine typique que King aime beaucoup décrire. C’est donc avec grand plaisir que j’ai plongé dans ce livre tête baissée, sans avoir aucun doute quant à la lecture parfaite que ça allait être! Oui, bon, ok, je suis fan de King et pas trop difficile à convaincre, mais là, j’avoue c’est du très très bon King!

Donc, à Castle Rock, un nouveau magasin vient d’ouvrir. On n’en sait pas beaucoup plus, mais tout le monde est au courant et et la curiosité est titillée. Leland Gaunt en est le propriétaire, et on sent assez rapidement que ce gars-là n’est pas VRAIMENT le genre de voisin que l’on aimerait avoir… Il prétend avoir de tout dans sa boutique. De tout? Oui, mais à quel prix…

Vous connaissez l’expression « vendre son âme au diable »? Et bien voilà, si je devais résumer Bazaar en une phrase, ça serait celle-là…

King excelle dans le domaine du grinçant et de l’angoissant. Et dans son livre Écriture il dit « Je place un groupe de personnages (ou peut-être seulement deux, voire un) dans une situation plus ou moins désagréable et j’observe comment ils font pour s’en sortir. Mon job ne consiste pas à les aider, ou à les manipuler jusqu’à ce qu’ils soient en sécurité mais de regarder ce qui se passe et de l’écrire. » Et bien c’est exactement ce qu’il fait ici, et il le fait très bien!

Il place son lecteur au beau milieu de Castle Rock, au milieu de ses habitants et du Bazar des Rêves, et il attend de voir ce qu’il s’y passe…

Mais quelle grosse bombe!!!! J’ai adoré ce livre! Même si il fait presque 900 pages, il se lit vraiment bien et on a le temps de rentrer à fond dans l’histoire, et de profiter de chaque couac, chaque ragot, chaque meurtre (oh allez, comme si vous pensiez qu’il n’y en avait pas…).

J’ai beaucoup aimé le début du livre, le narrateur (King probablement) nous parle comme si on était assis à côté de lui sur un banc, à Castle Rock, et il nous décrit un peu cette ville. Qui est qui, qui n’aime pas qui, etc… Donc dès le début, on est dans le livre, et j’adore ça!! C’est on ne peut plus immersif!

Je ne vais pas plus m’étendre ici car je pourrais vous raconter toute l’histoire et ça serait dommage car il faut vraiment que vous la lisiez! Revenez me voir après, et si vous n’êtes pas satisfait venez me voir au magasin… je suis sûre qu’on pourra trouver quelque chose pour… vous dédommager….

1991-monsieur-d-arque-01

Conclusion

« Vous êtes déjà venu ici…. Bien sûr. On vous y a déjà vu. Je n’oublie jamais un visage….

Allez, filez me lire ça tout de suite!!!!

Publicités

11 commentaires

  1. Ok. Le livre est dans ma bibliothèque depuis des années. Sa taille m’avait toujours fait peur (en grand format, il est imposant), mais tu m’as carrément convaincu ! Ce sera le prochain King 😋

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s