La première fois que j’ai été deux

La-premiere-fois-que-j-ai-ete-deux

 

Titre: La première fois que j’ai été deux

Auteur: Bertrand Julien-Nogarède

Editions Flammarion, Jeunesse, 350 pages

 

Résumé

Nous sommes au début des années 2000, Karen Traban est en Terminale et vit seule avec une mère dépressive. Elle est brillante, musicienne et adore danser mais l’amour n’est jamais au rendez-vous, les garçons de son âge lui semblent sans intérêt. Quand un jeune anglais, Tom, arrive au milieu de l’année scolaire dans sa classe, Karen le prend immédiatement en grippe… Elle ne sait pas encore que ce jeune homme si différent des autres va changer sa vie.

 

Mon avis

Je remercie l’auteur pour m’avoir fais confiance et fais envoyer son livre.

Ce livre est un petit bonbon, une bulle, une échappée dans le monde d’une ado qui tombe amoureuse malgré elle, sur fond de rock. Karen a 17 ans. L’âge où tout est possible, où ne se pose pas trop de questions, où alors pas pour les bonnes raisons. L’âge où on ne contrôle pas tout, et surtout pas ses sentiments. Un nouvel élève arrive dans sa classe, Tom, so british, qui va lui faire rapidement tourner la tête.

Cette petite histoire se lit toute seule, et s’accompagne d’une playlist à la fin du livre, qui s’écoute au fil des pages, et donne un ton différent selon les chansons. J’ai suivi trois ou quatre morceaux durant ma lecture, et j’avoue que cela donne un peu de caractère à l’histoire (non mais qu’elle en manque, mais on voit le récit sous un angle différent).

J’ai bien aimé suivre les aventures de Karen avec Tom, ses questionnements, je l’ai d’ailleurs trouvé très mature pour 17 ans, mais pourquoi pas. La rencontre avec Tom va la bouleversée, et son périple à Londres est très agréable à suivre.

L’écriture de l’auteur est la bonne, dans le sens où on est pas dépaysé par le langage d’une ado, tout est carrément crédible, et c’est bien écrit donc très agréable à lire. Je me suis juste posé la question du passage du journal intime qui selon moi n’avait pas besoin d’être si long, ou peut-être juste des bribes de temps en temps.

J’ai été un peu dérangée par la fin de l’histoire, c’est doux-amer, avec un petit sentiment de malaise, mais qui nous ramène à la réalité…

 

Conclusion

La première fois que j’ai été deux se lit tout seul, on se laisse porter par cette belle petite histoire d’amour musicale sans chichis, où on va à l’essentiel, avec un personnage principal mature qui s’interroge intelligemment sur les choses de la vie. Une belle lecture.

Publicités

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s