Le cercle

le cercle

 

Titre: Le cercle

Auteur: Dave Eggers

Editions Gallimard, 528 pages

 

Résumé

Quand Mae Holland est embauchée par le Cercle, elle n’en revient pas.
Installé sur un campus californien, ce fournisseur d’accès Internet relie les mails personnels, les réseaux sociaux, les achats des consommateurs et les transactions bancaires à un système d’exploitation universel, à l’origine d’une nouvelle ère hyper-numérique, prônant la civilité et la transparence.
Alors que la jeune femme parcourt les open-spaces, les immenses cafétérias en verre, les dortoirs confortables pour ceux qui restent travailler le soir, la modernité des lieux et l’intense activité la ravissent. On fait la fête toute la nuit, des musiciens célèbres jouent sur la pelouse, des activités sportives, des clubs et des brunchs sont proposés, et il y a même un aquarium contenant des poissons rares rapportés par le P.-D.G.
Mae n’en croit pas sa chance de travailler pour l’entreprise la plus influente qui soit – même si le campus l’absorbe entièrement, l’éloignant de plus en plus de ses proches, même si elle s’expose aux yeux du monde en participant au dernier projet du Cercle, d’une avancée technologique aussi considérable qu’inquiétante.
Ce qui ressemble d’abord au portrait d’une femme ambitieuse et idéaliste devient rapidement un roman au suspense haletant, qui étudie les liens troubles entre mémoire et histoire, vie privée et addiction aux réseaux sociaux, et interroge les limites de la connaissance humaine.

 

Mon avis

J’ai mis 30 post-it sur ce livre! 30!!!! Je vais être cash, ce livre est une grosse claque, un coup de poing, une révélation sur l’impact des réseaux sociaux et notre société. Je ne pensais pas accrocher autant, ni flipper autant en le lisant.

Je ne vous ferai pas un résumé, il est déjà plus haut, je peux juste vous dire que cette histoire pourrait tout à fait nous arriver dans 10, 20ans, pourquoi pas avant… Nous vivons dans un monde contrôlé par fois un peu trop par les réseaux sociaux, certains ne vivent que par et pour eux. Cette semaine encore, j’ai moi-même reçu un mail pour avoir encore plus d’abonnés Instagram, c’est la course aux followers (et ça coûte 100 balles par mois!!) Mais quel scandale! Où est le plaisir du partage?? Sous prétexte d’une communauté, on devrait laisser les réseaux sociaux contrôler notre vie? NON!

Bref, je m’égare…quoique, le parallèle est intéressant avec Le Cercle. Cette société dans laquelle Mae travaille, et finit par vivre, est totalement flippante, et prouve que nous tendons vers cela, ça nous pend au nez! Dave Eggers va très très loin dans son livre, au début ce n’est qu’un boulot dans lequel Mae évolue, puis de plus en plus s’instaure le climat de classement, de se surpasser, de se donner corps et âme à la communauté, jusqu’à mettre de côté sa vie d’avant.

Mae est innocente, naïve, et se laisse totalement embarquée par ses supérieurs, en en oubliant l’essentiel, vivre pour soi! Plus on avance dans l’histoire, plus Mae est prise au piège, et le lecteur aussi. À plusieurs moments dans ma lecture, je relevais la tête, et voyait des gens sur leur téléphone, en mode zombie, et je me disais « MAIS LISEZ LE CERCLE!!! RÉVEILLEZ-VOUS!! » Alors oui, je suis la première à passer beaucoup trop de temps sur Instagram, mais j’ai une vie à côté, un métier, des passions, j’échange avec des gens, je suis SOCIABLE, dans Le Cercle, l’idée même de communauté efface toute sociabilité tellement le concept est poussé loin!

J’ai juste trouvé la fin un peu décevante, mais l’impact que ce livre a eu sur moi et mon rapport à la vie, aux réseaux sociaux, aux données personnelles, est incroyable!

Je vous laisse avec quelques extraits, pour vous faire une idée de ce livre…

« TOUTE CE QUI SE PRODUIT DOIT ÊTRE SU. »

« Il faut penser communauté. C’est un de nos slogans, La communauté d’abord. Et tu as vu les panneaux qui disent Des êtres humains travaillent ici. J’insiste la-dessus. On est pas des automates. »

« Tu postes un truc, tu grimpes dans le classement. Il y en a qui aiment ce que tu as posté, ton classement explose. Ça bouge tout le temps. Sympa, non? »

« Le Cercle possédait 90% du marché de la recherche en ligne. 98% de celui de l’e-mailing, 92% du service de messagerie SMS. »

« Si tu utilises un outil pour t’aider à identifier les espèces d’oiseaux, chacun pourra en profiter. (…) Ça m’énerve de penser à la quantité de savoir qui se perd au quotidien quand on manque d’ouverture d’esprit. »

Et je vous met ici la très bonne vidéo de Lemon June sur le Cercle.

 

Conclusion

Si vous voulez plonger dans l’angoisse des réseaux sociaux et voir jusqu’où une « communauté » peut aller, alors foncez, mais soyez préparés, il vous laissera une marque!

 

4 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s