La vague

La vague

 

Titre: La vague

Auteur: Todd Strasser

Ediitons Pocket, 153 pages

 

Résumé

Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d’histoire, crée un mouvement, la Vague, aux slogans fort : « La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action ». En l’espace de quelques jours, le paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur livre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader, lui-même totalement pris par son personnage.
Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration ?

 

Mon avis

Ce petit livre me faisait envie depuis quelques temps. J’aime les romans qui dérangent, les romans « coup de poing », qui sortent un peu des sentiers battus, et celui-ci est troublant de vérité et me marquera assez longtemps.

Comme c’est un livre assez court (153 pages) je ne vais pas m’étendre sur l’histoire. Il est inspiré de faits réels qui se sont passés en Californie en 1969. Un professeur d’histoire décide de sensibiliser ses élèves à la Seconde Guerre Mondiale. Il décide de tourner cela comme un jeu, de les impliquer peu à peu dans un mouvement. D’abord, juste en demandant aux élèves de changer quelque chose dans leur manière de s’exprimer, puis dans la façon de se tenir, puis au final, de regrouper tout cela dans une même idée, un même élan. De là sera créé La vague…

Quand on est adulte, un peu sensible à cette guerre abominable et des conséquences de la montée du nazisme, on comprend bien vite que les élèves qui participent à ce nouveau mouvement sont en danger. Pourtant, soyons honnêtes, ce concept n’est pas si mauvaise, et à la base, Ben Ross, le professeur d’histoire a eu une idée assez intéressante en voulant faire vivre à ses élèves l’engouement pour une même idée, même si celle-là, pendant les années 30 était à l’époque beaucoup plus violente.

Les enfants sont innocents et malléables, et Ben Ross va malheureusement se laisser dépasser par sa propre idée. Le fait que des lycéens (ou collégiens je ne sais plus) s’impliquent totalement, peu à peu, dans un mouvement, sans y réfléchir, juste parce que c’est « amusant » est quelque chose que j’ai trouvé vraiment intéressant, et qui prouverait que la montée du nazisme se serait faite presque « facilement » avec des personnes qui n’avaient peut-être pas de recul sur les choses…

Attention, je sais que c’est un sujet très délicat et que le débat est très long mais j’ai vraiment trouvé que ce livre fait réfléchir. Alors certes, il est un peu court, le mouvement La vague n’est pas assez creusé, et l’auteur ne va parfois pas assez loin, pourtant, je vous recommande ce petit livre!

 

Conclusion

Un récit intéressant sur le concept de communauté où l’on peut voir jusqu’où peut aller un groupe…

 

4 commentaires

  1. J’avais vu le film que j’ai adoré, avant de lire le roman. C’est un film allemand qui est inspiré de l’étude de ce professeur americain, mais transposée cette fois dans un lycée en Allemagne. C’est une adaptation cinématographique assez fidèle mais plus creusée et aboutie. Le livre et le film sont complémentaires, ils sont souvent tous les deux étudiés dans les lycées pour montrer les dangers de l’embrigadement.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s