Les délices de Tokyo

9782226322883-j

 

Titre: Les délices de Tokyo

Auteur: Durian Sukegawa

Editions Le livre de poche, 224 pages

 

Résumé

Pour payer ses dettes, Sentarô vend des gâteaux. Il accepte d’embaucher Tokue experte dans la fabrication de an, galette à base de haricots rouges. Mais la rumeur selon laquelle la vieille femme aurait eu la lèpre étant jeune, met la boutique en péril. Sentarô devra agir pour sauver son commerce.

 

Mon avis

J’ai lu ce livre dans le cadre du Club de lecture MS créé par Victoria! Je remercie Vorpaline pour ce joli cadeau! Lu en lecture commune avec la charmante Hélène!

Ce livre me faisait de l’oeil depuis un moment, donc j’ai été ravie lorsque j’ai vu qu’il avait été sélectionné pour être la lecture du mois de novembre du Club!

Quelle belle histoire que cette de Sentarô et de Tokue cette petite mamie. L’action démarre immédiatement et le récit s’ouvre sur, justement, cette petite femme qui cherche à travailler au magasin de dorayaki. C’est surprenant cette manière de commencer, et diablement efficace. j’ai été perdue autant que Sentarô face à Tokue et j’ai vraiment trouvé ça très drôle. Puis j’ai été portée par l’histoire, par ce jeune commercant qui cherche à tout prix à rembourser ses dettes, qui travaille tous les jours au magasin, du matin jusqu’au soir.

Et il y a cette belle rencontre… Tokue apparait d’abord comme une mamie un peu encombrante, mais va s’avérer bien plus que ça aux yeux de Sentarô et du lecteur. Tokue est un personnage particulièrement attachant et très sensible, sage et poétique dans sa façon de vivre et de penser. Elle va peu à peu assagir Sentarô et au fil des saisons, les dorayaki n’auront plus le même goût… tout comme la vie du commercant… un goût plus doux, plus mature, plus sensible…

J’ai adoré ce livre. C’est un petit bijou de douceur….. Non, pas comme un dorayaki, désolé, j’ai beau adorer le Japon, je deteste les dorayaki avec de la pâte de haricot rouge… c’est plus fort que moi… autant les dorayaki de la patisserie Tomo à Paris là j’adore (surtout ceux au citron!) mais alors la pâte de haricot non vraiment j’arrive pas….

J’ai été très touchée par ce récit, et surtout par la fin. C’est une vraie bulle de lecture, un doudou de mots, une couverture d’amour japonaise qui sent bon les cerisiers!

 

Conclusion

Filez découvrir ce roman!!!… Et filez aussi chez Tomo si vous allez à paris, leurs dorayaki sont à tomber!!

 

=> 9/10

Publicités

6 réflexions sur “Les délices de Tokyo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s