Moi, Joe Kennedy

Moi, Joe Kennedy

 

Titre: Moi, Joe Kennedy

Auteure: Danièle Georget

Editions Fayard, 440 pages

 

Résumé

Un vieillard tout-puissant frappé par un AVC l’année même où il a atteint le but de sa vie – l’élection de son fils à la Maison-Blanche –, voilà qui ressemble à une punition divine. Si on ajoute la mort violente de quatre de ses enfants, et même la condamnation d’un cinquième, Rosemary, victime d’une terrible erreur médicale, on a, réunis, tous les ingrédients de la malédiction.
Joe Kennedy (1888-1969) a inventé la politique au xxe siècle. Dans la conquête du pouvoir, il s’est réservé « la part du diable ».

 

Mon avis

Merci beaucoup aux Editions Fayard pour l’envoi de ce livre.

J’aime bien m’intéresser à l’histoire des Etats-Unis aux XXème siècle, et je suis toujours curieuse des documents et témoignages qui parle de cette époque. Cette biographie rentrait parfaitement dans l’époque qui m’intéressait et je dois dire que je l’ai dévorée!

Bien entendu, tout le monde connaît l’histoire de John Fitzgerald Kennedy et la malédiction qui entoure cette famille, mais on connaît un peu moins celui qui est à l’origine de cette malédiction, le père, Joe Kennedy.

Le récit est construit comme une autobiographie où Joe Kennedy s’exprime à la première personne, sous la plume de l’auteure, rédactrice en chef de Paris-Match, et qui a déjà écrit beaucoup de livres sur les Kennedy, et possède donc beaucoup d’informations sur la famille.

Dans ce récit, nous suivons le père de famille, Joseph Patrick Kennedy, du début des années 1900, à 1963, date où il fera un AVC, date également emblématique de l’assassinat de son fils.

Nous découvrons un homme terne, assoiffé de pouvoir, et prêt à tout pour arriver à ses fins. Il est père de neuf enfants, dont malheureusement quatre périront dans divers accidents, pendant la guerre ou bien, comme Rosemary, handicapée mentale qui sera la victime d’une horrible opération médicale qui tournera à la catastrophe.

J’ai vraiment été bluffée par le travail de recherche de Danièle Georget, et la précision des évènements. Le fait que le récit soit à la première personne, donne énormément de relief à Joe Kennedy, il nous livre ses impressions sur ses enfants, sur la famille, sur ses opinions politiques également. Il traverse deux guerres, un krach boursier et tellement d’autres affaires qui ont marquées l’Histoire.

On apprend également que John n’était absolument pas pressenti pour être président des Etats-Unis. On découvre dans quelles magouilles il était impliqué durant la Seconde Guerre Mondiale et l’on se rend compte que malgré le fait que Joe soit un homme taciturne, impassible, sombre, on voit tout de même qu’il était très attaché à sa famille e à sa femme Rose.

Ce livre se dévore! On ne voit pas passer les pages, car l’action s’enchaine, et pour une biographie, on se rend compte que Joe Kennedy a vécu énormément de choses et qu’il a eu une vie extrêmement remplie.

J’ai beaucoup aimé le langage employé, parfois cru et vulgaire, mais toujours dans le vrai et l’authentique. J’ai personnellement beaucoup appris sur la crise de 1929 ainsi que sur le rôle de Joe dans la Seconde Guerre Mondiale. le récit est bourré d’informations, c’est passionnant.

 

Conclusion

J’ai été très agréablement surprise par cette biographie originale où le père Joe Kennedy nous raconte toute sa vie, ses malheurs, ses magouilles pour arriver à ses fins. Le récit est très bien renseigné et on ne voit pas les pages défiler! À lire si vous aimer cette période de l’histoire.

 

=> 8/10

Publicités

Une réflexion sur “Moi, Joe Kennedy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s