Le garçon au sommet de la montagne

LaGarçon

 

Titre: Le garçon au sommet de la montagne

Auteur: John Boyne

Editions Gallimard Jeunesse, 264 pages

 

Résumé (Ne le lisez pas si vous voulez vraiment vous laisser porter par l’histoire)

A l’aube de la Seconde Guerre mondiale, le petit Pierrot mène une vie insouciante et heureuse à Paris. Devenu orphelin, il rejoint sa tante, en Allemagne dans une maison en haut de la montagne. Sauf qu’il ne s’agit pas d’une maison ordinaire. C’est le Berghof, la résidence secondaire d’Hitler. Pierrot va découvrir un nouveau monde, fascinant et monstrueux.

Mon avis

Je referme tout juste ce livre, et j’ai lu ce livre en 3h presque non stop. Le garçon au pyjama rayé fait parti des livres qui m’ont le plus marqué dans ma vie, je le conseille à tout le monde. J’attendais cette lecture avec impatience, avec cette petite peur d’être un peu déçue car le précédent était absolument bouleversant. Et bien John Boyne réussi le combo de nous faire DEUX livres formidables!

Dans cette histoire, nous allons découvrir à quelle point l’enfance est malléable, à quel point un petit garçon tellement innocent, peut devenir le pire des homme s’il tombe entre de mauvaises mains. Et franchement, vous n’avez pas besoin d’en savoir beaucoup plus sur l’histoire, laissez-vous juste porter par les mots de l’auteur…

L’histoire de Pierrot peut paraître simple (oui bon, je vous la raconte un peu quand même). Petit garçon orphelin, recueilli par sa tante pour habiter dans une maison bourgeoise en Autriche. Oui, sauf que, sur fond de Seconde Guerre Mondiale, on apprend que cette maison n’abrite pas n’importe qui, et que Pierrot va peu à peu découvrir les horreurs de la guerre avec son âme d’enfant, jusqu’à être transformé totalement.

John Boyne a l’art de raconter des choses horribles avec une plume destinée pour la jeunesse. Quelle finesse dans l’écriture, et sans jamais tomber dans le langage trop simple, il reste parfaitement clair. Certes on est dans du jeunesse, mais quel plaisir de lire cette histoire, de découvrir ce petit Pierrot qui va malgré lui découvrir le visage du nazisme, vivre avec, et en ressortir complètement changé.

Pierrot est un des rares personnages pour qui on éprouve beaucoup de compassion et en même temps beaucoup de haine. Pourtant on lui pardonne. Ce n’est qu’un enfant. On se rend compte à quel point l’esprit d’un enfant peut être modeler, et à quel point cela peut être dangereux. J’ai vraiment adoré cette histoire, et je n’avais absolument pas envie de la terminer.

La fin est sublime! Quelle belle idée que John Boyne a eu là de finir son livre comme cela.. haha non je ne vous en direz pas plus, mais sachez que la dernière page est d’une grande et belle maturité et qu’elle referme le roman tout en douceur, et empli l’histoire d’un relief puissant…

 

Conclusion

Encore un roman de Boyne que j’ai adoré et qui continuera à me marquer pendant longtemps. Si vous êtes un peu sensible à cette période de l’histoire, foncez sur ce livre, qui malgré qu’il soit du jeunesse, fait preuve d’une grande et belle maturité sur un sujet très difficile qu’est la Seconde Guerre Mondiale.

 

=> 10/10

 

Publicités

3 réflexions sur “Le garçon au sommet de la montagne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s