Tu tueras le père

Tu tueras le père

 

Titre: Tu tueras le père

Auteur: Sandrone Dazieri

Ediitons Pocket, 740 pages

 

Résumé

Le Père est là, dehors, quelque part. La cage est désormais aussi vaste que le monde, mais Dante est toujours son prisonnier.
Non loin de Rome, un homme affolé tente d’arrêter les voitures. Son fils de huit ans a disparu et le corps de sa femme gît, décapité, au fond d’une clairière.
Le commissaire Colomba Caselli ne croit pas à l’hypothèse du drame familial et fait appel à un expert en disparitions de personnes : Dante Torre. Kidnappé enfant, il a grandi enfermé dans un silo à grains avant de parvenir à s’échapper. Pendant des années, son seul contact avec l’extérieur a été son mystérieux geôlier, qu’il appelle « le Père ».
Colomba va confronter Dante à son pire cauchemar : dans cette affaire, il reconnaît la signature de ce Père jamais identifié, jamais arrêté…

 

Mon avis

J’ai lu ce livre en lecture commune avec Ludivine des Lectures du Chatpitre.

J’avais acheté ce livre au SMEP en juin et j’avais hâte de m’attaquer à ce pavé de plus de 700 pages. Je n’avais vu presque que des avis positifs, mais j’avais quand même une petite appréhension vu la taille de la bête!

La partie « Avant » démarre le récit, et reviendra à plusieurs moments dans le livre. Un lieu mystérieux, un narrateur et une époque inconnue. J’aime beaucoup quand les choses commencent de cette façon, celui immerge d’emblée le lecteur dans l’histoire, même si on ne sait pas trop où l’on va, l’accroche est très efficace! Puis l’on découvre l’enquête, la disparition, les disparitions, en peu à peu, Dante, celui par qui tout commence, celui qui a survécu au Père.

Dante est un écorché, libre depuis vingt-cinq ans et pourtant menacé par cette ombre constante qui semble marcher sur ces traces. L’ombre de ce Père qui l’a retenu captif durant des années, durant son enfance et une partie de son adolescence. Dante n’est pas seul sur cette affaire, il est accompagné de Colomba, jeune femme brute, sans filtre, qui mettra un peu de temps à comprendre l’univers de Dante. Ce dernier n’est pas à proprement parlé un flic, pourtant il va jouer un rôle extrêmement important sur cette enquête qui va s’avérer beaucoup plus massive que prévue.

Dazieri nous dévoile son roman petit à petit, comme si le lecteur ne pouvait ouvrir qu’un rideau d’abord, juste pour y jeter un oeil, puis ensuite, lorsqu’il l’ouvre en grand, découvre qu’en fait, sous l’enquête se cache beaucoup plus qu’une affaire de disparition, et nous découvrons alors tout un univers mis en place par l’auteur, et on comprend un peu mieux les 700 pages!

J’ai tout de même trouvé quelques longueurs, notamment dans certains dialogues qui tournaient un peu en rond, mais cela ne gène pas tellement dans l’avancée de la lecture. Le personnage de Dante a beau être froid, il n’en reste pas moins attachant, car on comprend son état d’esprit après avoir découvert l’histoire de sa captivité. J’ai beaucoup aimé le personnage de Colomba qui est volontaire, même si ses moyens ne sont pas toujours légaux, elle fait tout pour défendre Dante et on la sent totalement impliqué dans l’histoire. J’ai en revanche beaucoup moins accroché avec les autres personnages, et pour tout vous dire, je me suis même mélangée avec certains, si bien qu’à la fin du livre, j’ai été un poil perdue lors du dénouement, car certains personnages m’étaient sortis de la tête, mais c’est probablement dû à un manque d’attention de ma part.

Aaaaahh cette fin! Cette petite phrase qui te fait dire « mais naaaaan!!!!! Mais je veux la suite immédiatement! » car il y a un deuxième tome de sorti, Tu tueras l’ange, qui visiblement est la suite de Tu tueras le père. Je le lirai prochainement à mon avis, l’auteur ne PEUT PAS laisser ses lecteurs comme ça bon sang!! 🙂

 

Conclusion

Tu tueras le père est un très bon thriller, avec une psychologie des personnages poussée, une affaire très bien ficelée et très dense, et avec une fin qui laisse en suspens, et donne très envie de se jeter sur la suite!

 

=> 8/10

Publicités

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s