Sous ses yeux

9782749154213WEB

 

Titre: Sous ses yeux

Auteur: Ross Armstrong

Editions du Cherche-midi, 397 pages

 

Résumé

Passionnée d’ornithologie depuis son enfance, Lily Gullick ne s’éloigne jamais de sa paire de jumelles. Depuis l’appartement qu’elle occupe avec son mari, elle ne se contente toutefois pas d’observer les oiseaux. Elle ne peut en effet s’empêcher d’espionner ses voisins, en particulier les derniers habitants d’une vieille résidence, un vestige dans ce quartier qui s’embourgeoise à vue d’œil. Alors qu’elle vient de faire connaissance d’une de ses occupantes, Jean, cette dernière est retrouvée morte dans des conditions étranges. Lily, qui croit connaître presque intimement tous ses voisins pour les avoir longuement observés, décide de mener son enquête. Celle-ci, commencée par désœuvrement, pour fuir un mari de plus en plus lointain, une vie un peu trop déprimante, tourne vite à l’obsession.

 

Mon avis

Je fais désormais partie de la #TeamThrillerCHM j’ai donc la chance de recevoir toute cette année les thrillers du Cherche-Midi, celui-ci est le premier. Merci donc Benoît et Le Cherche-Midi pour cet envoi.

Lorsque j’ai vu que l’on comparait ce livre à La fille du train et Fenêtre sur cour, je me suis méfiée. Je n’ai vraiment pas aimé le premier, et le second est une référence en matière de film à suspens. Mais je me suis tout de même laisser tentée par l’histoire, sans trop me poser de questions.

Lily est une femme curieuse, et passionnée par les oiseaux. Elle aime les observer, les connaître… un peu comme ses voisins d’en face. Par moment, ses jumelles devient vers l’immeuble en face du sien, et elle se prête au jeu du « quelle vie ont mes voisins? ». Elle donne même des noms à certains, même si elle ne les connaît pas vraiment. Cette façon d’être peut carrément faire flipper, il faut être honnête. Pourtant, je me suis rendu compte, que j’aimais bien, au fil de ma lecture, découvrir moi aussi, par les yeux de Lily, qui étaient ses voisins. Bien évidemment, et même un peu trop simplement, on se doute qu’il va se passer des choses dans cette immeuble d’en face, et Lily va vouloir en savoir, plus, beaucoup plus, et beaucoup trop, jusqu’à être impliquée totalement dans ces histoires de disparitions et de meurtres qui vont avoir lieu.

Le synopsis de base est vraiment intéressant. Cette curiosité plutôt malsaine est bien développée, Lily parlant à la première personne, elle nous entraine avec elle dans ses intrusions.

J’ai bien aimé ce principe de débuter les chapitres par un décompte de jour, cela rend le récit encore plus haletant. Pourtant, cette structure comporte pas mal de retours en arrière et de projection dans le futur, et j’avoue que je m’y suis un peu perdue parfois.

Le style de Ross Armstrong est fluide, les descriptions sont justes, mais l’écriture est cependant maladroite. Certaines phrases qui se veulent courtes, ne font qu’embrouiller le lecteur car elles manquent de précision. On sent que Lily veut absolument nous donner son ressenti, et d’ailleurs c’est à un homme qu’elle écrit tout cela, on en saura plus vers les deux tiers du livre. Ce genre de journal intime, de lettres adressées à quelqu’un, n’est parfois pas si clair, comme si par moment le livre était un puzzle qu’il fallait remettre dans l’ordre pour bien le comprendre. C’est un premier roman, l’auteur cherche donc peut-être encore la manière d’amener les choses. Il est aussi possible que la version originale soit plus claire.

J’ai été surprise par ce roman, surtout à la fin. Le personnage de Lily est assez froid au premier abord, pourtant, lorsqu’on la découvre peu à peu, on a de plus en plus de compassion vis-à-vis d’elle. Mais j’ai trouvé que l’auteur n’allait pas encore assez loin dans le comportement de Lily. Certes, la manière d’épier ses voisins est loin d’être légale, cependant, j’aurais aimé que Ross Armstrong rende ce personnage encore plus parano, peut-être même jusqu’à sombrer dans la folie totale, car au final, ce comportement incertain, fait que le lecteur ne sait pas non plus trop quoi en penser…

 

Conclusion

Sous ses yeux est un premier roman qui manque un peu de précision, avec un synopsis très intéressant, mais exploité de façon plutôt maladroite, même si les situations et les descriptions sont justes et intéressantes.

 

=> 3/5

Publicités

1 commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s