Am Stram Gram

amstramgram

 

Titre: Am Stram Gram

Auteur: M.J.Arlidge

Editions 10/18, 407 pages

 

Résumé

Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d’une piscine vide dont il est impossible de s’échapper. À côté d’eux, un pistolet chargé d’une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : « Vous devez tuer pour vivre. » Les jours passent, la faim et la soif s’intensifient, l’angoisse monte. Jusqu’à l’issue fatale.

Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n’avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire.

Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe.

Rien ne sera plus terrifiant que la vérité.

 

Mon avis

Après l’avoir vu de nombreuses fois depuis le Salon du Livre Paris, je m’étais procuré AmStramGram au SMEP cette année. Énormément d’avis très favorable m’avaient convaincue, c’est donc plutôt confiante et assez impatiente que je me suis lancée dans cette lecture. malheureusement je n’ai pas été si séduite.

Le livre démarre sur des airs de Saw (vous savez le film qui comporte 7 volets (ouioui Saw 7… à prononcer à voix haute bien sûr, et le 6 aussi…) avec ses duos d’enlèvements, ou seule une victime pourra survivre sur condition de tuer l’autre. Alléchant comme mise en bouche pour une lectrice de thrillers comme moi! Oui mais voilà, en parallèle de ces enlèvements, nous suivons l’enquête, avec à sa tête le commandant Helen Grace, qui m’a paru aussi froide qu’une porte de prison… et là, ça n’est pas passé avec moi.

Certes, AmStramGram se lit vite grâce à des chapitres plutôt courts (mais j’ai connu plus courts et plus efficaces) et pourtant, je n’ai pas eu la sensation haletante que donnent certains romans de ce genre, pas de grosses surprises à la fin des chapitres. Alors bon, je ne suis pas non plus complètement négative, c’est une histoire à suspens, bien écrite, mais… sans plus.

Je me suis un peu perdue dans l’enquête et dans les personnages, et j’aurais voulu que l’auteur développe encore plus les différentes parties des enlèvements, pas assez poussées à mon goût. Mais ça c’est perso.

Comme je le disais, j’ai eu du mal à m’attacher à Helen, et cela peut un peu gâcher la lecture car on se rend compte assez vite qu’elle est plutôt impliquée dans ces affaires d’enlèvements. La relation d’Helen et Mark est assez forte et fragile à la fois, et je me suis un peu plus attachée à Mark.

Les rebondissements de la fin sont assez inattendus et m’ont assez plu j’avoue, même si j’ai trouvé la toute fin assez décevante, bâclée et trop facile.

 

Conclusion

Je deviens de plus en plus exigeante en matière de thrillers et AmStramGram suit un modèle que j’ai déjà rencontré. Malgré certains rebondissements intéressant, je n’ai pas eu l’accroche que certains ont pu avoir. Mais ça reste un bon moment de lecture.

 

=> 3,5/5

 

 

Publicités

5 réflexions sur “Am Stram Gram

  1. Yuyine dit :

    C’est clair qu’il n’est pas révolutionnaire dans le genre mais personnellement j’aimais beaucoup Helen Grace et je pense que ça a du contribuer à mon plaisir. J’ai aimé le côté malsain de cette histoire, même si, au recul, comme toi, j’aurai souhaité que ce soit un peu plus creusé.

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s