Sa Majesté des Mouches

sa-majeste-des-mouches

 

Titre: Sa Majesté des Mouches

Auteur: William Golding

Editions Folio, 246 pages

 

Résumé

Une bande de garçons de six à douze ans se trouve jetée par un naufrage sur une île déserte. L’aventure apparaît aux enfants comme de merveilleuses vacances : ils se nourrissent de fruits, se baignent, jouent à Robinson. Mais il faut s’organiser et, suivant les meilleures traditions des collèges anglais, ils élisent un chef… Un grand roman d’aventures, mais surtout un magnifique roman d’apprentissage de la vie en société avec ces règles et ses cruautés.

 

Mon avis

Cela fait presque un an que j’avais ce livre dans ma PAL. Je n’ai jamais étudié ce classique de la littérature britannique, mais j’en avait toujours beaucoup entendu parler, notamment dans certains livres de Stephen King comme étant une référence. J’ai mis du temps, mais finalement je l’ai sorti de ma bibliothèque, pour le lire avec Ptite Bibli et Sans Fioritures.

Ce livre m’a un peu fait pensé à La ferme des animaux d’Orwell. Une situation donnée, ici des enfants perdus sur une île déserte, la joie tout d’abord de constater que les choix sont livres, puis la décision de régir tout cela avec des lois ou des règles, et les déroger car tout le monde n’est pas d’accord et chacun voudrait sa part du gâteau.

J’ai eu l’impression de vivre une expérience comportementale avec ce livre. L’auteur ne donne aucun élément temporel, presque aucun lieu à part celui de l’île, et presque aucun détail sur les origine des enfants, nous savons simplement qu’ils sont anglais et que visiblement ils portaient l’uniforme dans leur école. Le lecteur doit faire avec ça, et se laisser porter par l’histoire, qui commence immédiatement.

J’ai beaucoup aimé les personnages de Ralph et Porcinet (dont on ne saura d’ailleurs jamais le vrai nom) qui semblent être les seuls à vouloir vraiment que cette communauté fonctionne. En face, le personnage de Jack m’a paru insupportable, il ne veut pas de Ralph comme chef, et va d’ailleurs former son clan à part. C’est à partir de là que les choses commencent réellement à se corser.

Petit à petit, on voit ces enfants livrés à eux-même, paniquer à cause de quelque chose qui semblerait les effrayer, une bête, un monstre, on ne sait pas trop. Les enfants, vont se disperser, s’essayer à la chasse, au début sans trop oser, puis au fur et à mesure, dans le seul but de tuer.

On m’avait parlé d’une fin beaucoup plus trash que celle que j’ai pu découvrir, il n’en ai rien. Je ne vous la dévoilerait pas bien sûr! Cette fin n’enlève rien à la richesse de ce livre que j’ai tout de même beaucoup aimé.

 

Conclusion

Je suis contente d’avoir enfin lu ce livre dont j’ai si souvent entendu parlé. C’est un classique à lire absolument pour se rendre compte de la difficulté de l’émergence d’une communauté surtout quand ce sont des enfants qui tirent les ficelles.

 

=> 4/5

Publicités

5 réflexions sur “Sa Majesté des Mouches

  1. Maned Wolf dit :

    Ah moi justement on ne m’avait rien dit sur ce livre et j’ai vraiment vécu un crescendo de l’horreur haha j’avais vraiment peur de ce que Goulding était capable de faire pour la fin… C’est fou, le fait que ce soient des enfants ça donne une puissance dingue au récit !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s