Écriture, mémoires d’un métier

Ecriture

 

Titre: Écriture, mémoires d’un métier

Auteur: Stephen King

Edition Livre de poche, 350 pages

 

Résumé

Quand Stephen King se décide à écrire sur son métier et sur sa vie, un brutal accident de la route met en péril l’un et l’autre. Durant sa convalescence, le romancier découvre les liens toujours plus forts entre l’écriture et la vie. Résultat : ce livre hors norme et génial, tout à la fois essai sur la création littéraire et récit autobiographique. Mais plus encore révélation de cette alchimie qu’est l’inspiration. Une fois encore Stephen King montre qu’il est bien plus qu’un maître du thriller : un immense écrivain. La vie n est pas faite pour soutenir l’art. C est tout le contraire.

 

Mon avis

Ce livre était la lecture du mois du Club de lecture Stephen King.

J’ai lu beaucoup de livres de Stephen King. Beaucoup. 18 pour être précise. Mais je n’ai jamais lu de livres SUR Stephen King, et encore moins, racontés par lui-même. Ce livre est un genre d’auto-biographie, une dissection de son métier, un manuel rempli de conseils d’écriture, de lectures, d’anecdotes, et j’ai été fascinée je l’avoue…

Ce livre comporte plusieurs parties. Dans la première, King nous raconte sa vie, son enfance, sa rencontre avec Tabitha sa femme… Dans les parties suivantes, il nous détaille son métier, sa façon d’écrire et nous expose très justement son point de vue quant à ce qu’il appelle « la boite à outils », cette boite qui va permettre à un futur écrivain, d’écrire correctement un roman. Cette boite est génialement expliquée! La grammaire, le vocabulaire, les personnages, les dialogues, King nous donne tous les éléments, tous SES éléments pour bien débuter un roman.

Je trouve que depuis quelques mois, la lecture est très mise en avant, tant mieux, mais ça fait un peu effet de mode. Du coup, beaucoup se trouve des talents d’écrivains et se mettent à écrire dans l’optique d’être publié. Je pense qu’écrire n’est pas une « mode », c’est un vrai métier. Personnellement, j’ai pas mal écrit quand j’étais ado mais je n’aurais jamais eu le courage d’écrire un roman entier, encore moins de pousser la porte d’éditeurs, de peur de me faire refouler. Aujourd’hui, je trouve qu’il est de plus en plus simple d’être édité. Beaucoup de maisons font de l’auto-édition, de l’édition numérique, bref, à la limite, chaque personne qui souhaite écrire pourrait être publié, mais c’est bien dommage. Les site comme Wattpad donnent la possibilité de publier sur le net ses chapitres, mais je trouve cela un peu facile, mais pourquoi pas. Alors certes, c’est un long débat, et il y a du pour et du contre, mais pour moi on ne devient pas écrivain juste en se disant « ah bah tiens, untel peut le faire alors pourquoi pas moi! ». Non, Pour être écrivain, il faut avoir conscience que le chemin sera très long pour réussir et surtout pour en vivre. Beaucoup regarde ce métier d’un oeil un peu trop innocent. Je trouve cela formidable que la lecture et l’écriture soient mis en avant, mais il faut avoir en ligne de mire que si on se lance la-dedans, on tombera dix fois, et on n’est pas sûr de se relever la onzième…

Bref…. 🙂

J’ai été très touchée par le passage où King nous raconte son accident qui a eu lieu en 1999, et aussi l’après-accident, le recul qu’il a pris sur les choses, sur la vie. J’ai vu l’auteur comme quelqu’un de profondément humain. Souvent, on pense « King wouaaaah ce mec est un génie, un dieu, il doit avoir une vie extraordinaire!!! » Et bien en fait King est un auteur qui écrit tous les jours de sa vie, lit beaucoup, passe du temps avec sa femme, ses enfants, ses petits-enfants, avec la seule différence que oui, c’est un auteur à succès qui a réussi à vivre de ses livres mais qui a galéré pour en arriver là.

Voici quelques extraits que je trouve très justes:

« Je suis convaincu que la peur est à l’origine de la plupart des mauvais textes. Si l’on écrit pour se faire plaisir, cette peur peut n’être que légère et j’ai d’ailleurs employé le terme timidité pour en parler. »

« N’y allons pas par quatre chemins: si vous n’avez pas le temps de lire, vous n’avez pas le temps d’écrire, ni les instruments pour le faire. C’est aussi simple que ça. »

« Je place un groupe de personnages (ou peut-être seulement deux, voire un) dans une situation plus ou moins désagréable et j’observe comment ils font pour s’en sortir. Mon job ne consiste pas à les aider, ou à les manipuler jusqu’à ce qu’ils soient en sécurité mais de regarder ce qui se passe et de l’écrire. »

« L’histoire est honorable, on peur lui faire confiance; l’intrigue est sournoise, autant la maintenir en résidence surveillée. »

« La bonne fiction part toujours d’une histoire et progresse vers son thème; elle ne part presque jamais du thème pour aboutir à l’histoire. »

« Si vous pensez que tout est une question d’information, laissez tomber la fiction et écrivez des manuels pratiques. »

« Ecrire est magique, écrire est l’eau de la vie au même titre que n’importe quel art. »

Conclusion

Ce livre est un véritable outil de travail pour tous ceux qui souhaiteraient écrire un jour, et pour les autres aussi. J’ai beaucoup appris en lisant Écriture, et je pense que je le relirai dans quelques années avec grand plaisir.

 

=> 5/5

Publicités

4 réflexions sur “Écriture, mémoires d’un métier

  1. Pingback: Bilan lecture mai
  2. Nituti dit :

    C’est l’un des meilleurs livres qui m’ait été donné de lire. Tous ses conseils, les pans de sa vie et sa plume m’ont emporté. Cela m’a inspiré tant sur ma vie personnelle que dans l’écriture. En réalité, plus j’y réfléchis et plus je me rends compte à quel point c’est la peur qui m’empêche de terminer mes travaux. J’ai eu une longue pause de deux années à cause de cette peur. Je me remets à écrire, chaque jour, comme avant et j’espère que cela durera. Je sais que c’est difficile, mais les conseils de Stephen King m’ont inspiré à un tel point que j’ai eu une sorte de déblocage.
    En tout cas, je suis ravie de voir un autre avis que le mien sur ce livre. Et je suis tout à fait d’accord avec toi quant aux personnes qui se prennent pour des écrivains du jour au lendemain sans avoir écrit de leur vie. Non, cela ne se fait pas du jour au lendemain, c’est un métier, difficile et personnel. Cela s’apprend. Je suis un peu comme toi, j’en ai un peu ma claque de voir des livres qui poussent comme des champignons sur Internet…

    J'aime

    • floandbooks dit :

      Tres heureuse de voir que mon avis te plait. Plein de courage alors pour terminer tes travaux, c’est vrai que cet ouvrage donne des clés essentielles sur l’ecriture, et sans etre pompeux, j’ai adoré et je pense que je le relirai un jour!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s