Toxique

9Toxique.jpg

 

Titre: Toxique

Auteur: Niko Tackian

Editions Calmann-Levy, 300 pages.

 

Résumé

Ils aiment entrer dans votre vie, certains aiment exercer leur pouvoir sur vous, Certains aiment vous séduire pour vous détruire. Ce sont les toxiques. Janvier 2016. La directrice d’une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l’hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crime dépêche le commandant Tomar Khan, chef de groupe de la section 3, surnommé le Pitbull et connu pour être pointilleux sur les violences faites aux femmes. À première vue, l’affaire est simple, « sera bouclée en 24 h », a dit un des premiers enquêteurs, mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu’il y paraît.

 

Mon avis

Je remercie les Editions Calmann-Levy pour l’envoi de ce livre.

Je vous préviens tout de suite, j’ai le ce livre en une journée! Impossible de m’arrêter. J’adore d’emblée le style de l’auteur, direct, sombre, incisif, bref, Toxique a tout d’un très bon polar.

Alors j’avoue, je lis beaucoup de thrillers, mais peu de polar, pourtant j’aime beaucoup ces deux styles, j’aime être surprise par une enquête, voir la tournure que prennent les choses, découvrir les personnages au fur et à mesure que l’histoire se déroule, jusqu’au dénouement où on se dit « NAAAAAAAN!!!!!!!! ». Voilà ce que j’aime. Et bien dans ce roman, tous les éléments étaient présents.

J’ai tout d’abord été happée par le personnage de Tomar, flic torturé, coincé entre ses histoires d’amour foireuses, et sa famille dont certains côté plutôt sombres vont nous être révélés peu à peu. Il n’est pas surnommé « Le Pitbull » pour rien, je l’ai imaginé grand comme une armoire à glace, tatoué, avec quelques cicatrices de la vie, sentant la clope et le cuir vieilli. Mais je me suis attachée à lui. L’auteur passe une grande partie du roman à nous décrire ce personnage, ses intentions, ses ressenti. J’ai trouvé essentiel de passer par là pour nous plonger encore plus dans cette enquête.

En parallèle donc, nous suivions une enquête autour d’un meurtre commis dans une école à Fontenay, qui semble vouloir être vite bouclée, mais qui cache pas mal de mystères. Tomar et ses collègues vont tenter de creuser un peu pour découvrir bien plus qu’ils ne croyaient au départ.

Il est des personnes que l’on dit toxiques, qui nous influencent, nous pourrisses l’existence sans que l’on s’en rende compte. Ce roman tourne autour de cela et lorsque l’on découvre le meurtrier, on a qu’une envie c’est de revenir en arrière et de relire ces passages où on le dévoile un peu plus.

J’ai beaucoup aimé la tournure que prennent les évènements, et l’action qui ne cesse de s’accélérer tout au long du roman, jusqu’au dénouement que Tomar va être le premier à découvrir. Je vous l’ai dit, j’ai lu ce livre en une journée, je n’arrivais pas à m’arrêter, je voulais connaître la suite et je pense que l’écriture y est pour beaucoup. Niko Tackian est auteur mais aussi scénariste, et j’ai un peu vécu ce livre comme une série télé à suspens, je voyais les plans de caméra, les entrées des personnages dans les cafés, les images, les ambiances, les sons même parfois. Cela m’a beaucoup plu.

Pourtant ce roman n’a pas été un coup de coeur car j’ai l’impression qu’un élément de l’enquête n’a pas été développé… ou bien c’est moi qui suis passée à côté 😦 Aussi, certains moments où j’aurais aimé en savoir plus sur la manière de faire de certains personnages, notamment le père de Tomar. En effet, l’auteur passe beaucoup de temps SUR le personnage de Tomar mais j’aurais voulu qu’il décortique encore plus son entourage et leurs points de vue.

Néanmoins, j’ai passé un excellent moment en compagnie de Tomar, ses collègues, son passé, son père, et ce meurtre! 🙂

 

Conclusion

J’ai été vraiment plongée au coeur de ce roman et de cette enquête, Tomar est un personnage fort à l’extérieur mais qui se révèle être plus sensible qu’il n’y paraît. L’affaire en elle-même est très bien ficelée et j’aurais plaisir à lire d’autres romans de l’auteur.

 

=>4,5/5

 

 

 

 

Advertisements

4 réflexions sur “Toxique

  1. Ma toute petite culture dit :

    J’ai ADORE le personnage de Tomar, hyper charismatique ! Par contre j’ai trouvé qu’il y avait énormément de choses développées autour de lui, et que tout n’était pas assez développé ni élucidé, j’ai trouvé ça dommage. Comme un soufflé qui retombe finalement… Et certaines choses étaient trop grosses pour que j’y adhère (la scène dans la planque de dealers… mouais…).
    J’ai par contre lu très rapidement ce roman aussi, grâce au style très cinématographique de Tackian.

    J'aime

  2. Pingback: Bilan lecture mars

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s