Adèle et les noces de la Reine Margot

9782362311451_org

 

Titre: Adèle et les noces de la Reine Margot

Auteur: Silène Edgar

Editions Castelmore, 285 pages.

 

Résumé

Entre 2015 et 1572, Adèle doit choisir ! Adèle en a marre de ses parents, qui ne comprennent jamais rien. Au collège, elle préfère passer du temps avec ses copines qu’étudier. Aussi, quand elle apprend qu’elle doit lire un livre en entier pendant les vacances, c’est une véritable punition… Mais dans ses rêves, la nuit, l’impossible se produit ! Adèle est à la Cour, au XVIe siècle, au milieu des personnages de La Reine Margot ! Elle rencontre même un beau jeune homme… Ce qu’Adèle vit en 1572 vaut-il la peine de sacrifier ses amis et sa famille de 2015 ?
Mon avis
J’avais déjà eu l’occasion de découvrir Silène Edgar avec le roman 14-14, écrit avec Paul Beorn, que j’avais adoré. J’ai acheté celui-ci au Salon du livre de Montreuil, me laissant convaincre par l’éditeur sur le stand, et en étant tout de suite interpellée par le personnage d’Adèle, qui déteste lire et à qui on demande d’étudier la Reine Margot d’Alexandre Dumas, au collège. Comme moi, qui détestait lire à la même période, je me suis dit qu’il serait rigolo de lire ce livre pour voir comment l’auteur fait aimer la lecture à son héroïne.
Adèle est une ado, tout ce qu’il y a de plus normale, avec ses copines, ses problèmes, ses débuts d’amourettes, et qui méprise son professeur de français qui a demandé à sa classe de lire le roman La Reine Margot d’Alexandre Dumas.
 » – QUATRE CENT CINQUANTE-TROIS PAGES! Il y a quatre cent cinquante-trois pages dans ce livre énorme! »
J’ai adoré ces premiers chapitres où Adèle découvre ce pavé impossible à lire. Puis l’histoire démarre vraiment lorsqu’en se couchant elle rêve qu’elle est à l’époque de la Reine Margot…. Elle rêve? Vraiment? Peut-être pas, tout à l’air si réel!
Adèle constate donc qu’elle est projeté en 1572 lorsqu’elle dort, et qu’elle est la demoiselle d’honneur de la future reine.
Cette double vie va prendre une toute autre tournure lorsqu’elle va rencontrer Samuel, un jeune homme, dont elle va vite tomber amoureuse.
À partir de là, l’histoire va avoir un centre d’intérêt différent, non plus celui de la Reine Margot, mais celui de la relation entre Adèle et Samuel. Mais le tout sur fond de guerre de religion, et de Massacre de la Saint-Barthélémy en août 1572, que notre petite héroïne va vivre.
C’est intéressant de voir que dans ce roman jeunesse, l’Histoire est parfaitement intégrée dans le récit, et le lecteur aura plaisir à découvrir des évènements étudiés en cours mais oubliés depuis longtemps (oui oui, je parle pour moi….^^), le tout de façon ludique et assez passionnante j’avoue.
Alors non, ce roman ne m’a pas donné envie de lire La Reine Margot, du moins pas pour le moment car je redoute assez tous ces livres sur la politique du Moyen-Âge et les guerres de religions, mais peut-être qu’un jour, je le lirai.
N’étant pas une ado, j’ai eu un peu de mal avec la tournure un peu faciles de certaines phrases, et le vocabulaire faussement moderne… Je me demande si les ados d’aujourd’hui trouverais ça juste comme manière de parler… J’ai d’ailleurs préféré les passages en 1572 car l’écriture paraît plus naturelle et rend confortable la lecture.
De plus, j’aurais aimé que l’auteure reste à la Cour, et cette histoire avec Samuel ne m’a pas particulièrement touchée, même si le passage avec Ambroise Paré est intéressant et amusant aussi.
Le comportement d’Adèle, rejeté plus ou moins par ses parents, troublé par la mort de sa grand-mère, et préférant vivre en 1572 qu’en 2015 est justifiable. Encore une fois, c’est une adolescente, avec ses problèmes, ses questions, ses doutes, et je suis persuadée que le lecteur adolescent qui lira ce livre se sentira proche d’Adèle. Malheureusement, ayant UN PEU de recul sur cette période, je ne me suis pas plus attachée au personnages plus que ça, ni à Adèle, ni à Samuel. Mais j’ai tout de même passé un bon moment de lecture.
Conclusion
Merci à Silène Edgar de m’avoir fait voyager dans le temps en compagnie d’Adèle, et de m’avoir fait me remémorer quelques évènements essentiels de l’Histoire, même si j’aurais préféré rester à la Cour un peu plus longtemps.
=> 4/5
Publicités

2 réflexions sur “Adèle et les noces de la Reine Margot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s