Régis

41wb0zxfjgl

 

Titre: Régis

Auteur: James Osmont

Editions Autoédité, e-book, 234pages

 

Résumé

Régis aime la littérature et l’automne, les décibels et l’errance. Il n’a pas choisi le mal qui le ronge. Vivant la plupart du temps en lui-même, il perçoit une réalité déformée et angoissante, où tout fait sens. Dans sa psychose, il s’accroche à de fragiles repères : des personnages sans nom, des impressions sans fondement, des chansons sans espoir… Pourtant, peu de temps avant les attentats du 13 novembre 2015, le retour d’un mystérieux persécuteur va faire vaciller son équilibre précaire. Jusqu’au point de non-retour…

 

Mon avis

Je ne m’attendais pas à cette histoire.

Je ne m’attendais pas à Régis.

Je ne m’attendais pas à ce que le titre du premier chapitre soit « Vendredi 13 novembre 2015 ».

Je n’avais pas lu le résumé, j’avais simplement vu passer de très bonnes critiques sur ce livres, en sachant simplement que Régis était en asile psychatrique, ou quelque chose du genre.

Effectivement, Régis, un homme de trente-deux ans, est enfermé dans l’Unité 5. Autour de lui, Sandrine, l’infirmière, le Docteur D’Arc, et Amine qui vient lui rendre visite. Son ennemi, Prédateur. Celui dont on ne connaitra pas le nom, mais dont on découvrira au fur et à mesure du roman, le lien avec Régis, cet être blessé au plus profond de son corps et de son coeur.

Nous allons suivre durant presque deux mois, sa vie, ses peurs, ses interrogations, le tout sous une plume absolument sublime, aux termes bien recherchés, ponctuée de paroles de chansons allant de Pink Floyd à Woodkid, ou bien de divers extraits de livres.

Je ne savais pas que cette histoire s’inscrivait dans la période sombre qu’à connu Paris en novembre de l’année dernière. Quelle étrange sensation de lire un livre aux allures capitonnées, sur fond d’attentat, mais c’est vraiment bien décrit, et le lecteur ne sera pas indifférent à ces moments que beaucoup de français ont vécus.

Le personnage de Régis est développé de manière très poétique, et même si son état est  inquiétant, l’auteur de tombera jamais dans le pathos, et sera toujours très juste pour décrire les besoins de son personnage. La manière dont il verra cette nouvelle infirmière, étudiante, pour qui il va éprouver du désir, mais aussi de la violence. Sandrine, toujours proche de lui, comme une amie. Amine qui viendra lui rendre visite et grâce à qui, Régis peut s’évader; un mp3 offert par Amine lui permettra de s’évader mentalement quelque temps de cet hôpital.

« Dans ces périodes de grand ralentissement psycho-moteur, quand la tempête se calmait, quand le vide interne se faisait cocon ; Régis vivait de longs moments de stupeur. Il se mettait à tricoter les mots, les tordait en douceur ou les choyait avec malice. Puis il les mixait sans ménagement et les broyait violemment. Il les réduisait alors en miettes, et projetait la matière friable dans les airs, poudre volatile… Pulvérulente. Pareille à la neige des sommets… une âme à la consistance de craie. »

Son ennemi, Prédateur est quant à lui beaucoup moins serein, moins poétique, beaucoup plus violent, carnassier, vengeur, manipulateur. Et ces deux personnages contre-point forment au final un beau contraste tout au long du livre, puisque nous changeons de personnage presque à chaque chapitre.

La fin est dure et triste, mais toujours avec des mots justes et ponctués de plus en plus de paroles ou d’extraits de livres, jusqu’à ce que les mots disparaissent, et ne reste que la poésie…

« Pas d’aile, pas d’oiseau, pas de vent, mais la nuit. Rien que le battement d’une absence de bruit. »

(Attention, ces derniers mots ne spoilent en aucun cas l’histoire, rassurez-vous ^^)

 

Conclusion

Régis est une poésie en prose sur la vie d’un interné qui rêve d’évasion et de vengeance douce. À lire absolument.

 

=> 4,5/5

J’ai lu cet ebook dans le cadre des partenariats Livraddict, et grâce à Librinova que je remercie 🙂

 

 

Publicités

5 réflexions sur “Régis

  1. Lesliebookaddict dit :

    Tu en fais une très jolie critique de ce livre 🙂 D’ailleurs ta longue citation est aussi celle qui m’a marquée, les mots sont très poétiques :). Par contre, moi j’ai eu un peu de mal à accrocher au style de l’auteur, les extraits de chansons me donnait une impression de non fluidité dans ma lecture… et j’avais d’autres attentes pour la fin. J’espère quand même un jour lire la suite dans le tome 2 centré sur Sandrine, l’infirmière que j’avais beaucoup apprécié dans Régis 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s