Les attaques de la boulangerie

murakami

 

Titre: Les attaques de la boulangerie

Auteur: Haruki Murakami

Editions 10/18, 73 pages

 

Résumé

Un homme et une femme dans un appartement de Tokyo. Ils ont faim. Pas une faim ordinaire. Une faim qui tenaille, qui prend aux tripes, qui obsède. Une faim comme le souvenir d’une faim antérieure. Une faim tellement forte, tellement impérieuse qu’elle va les pousser à commettre la plus absurde des attaques…

 

Mon avis

J’ai découvert Haruki Murakami grâce à Lemon June et à sa lecture en direct de Sommeil. Je me le suis procuré et l’avait lu assez rapidement. J’avais été frappée par l’imaginaire de cet auteur, et j’avais beaucoup aimé. Sauf la fin, qui me laissait sur ma faim… Malgré tout, j’avais envie de lire autre chose de lui, c’est pourquoi j’ai lu ces deux petites nouvelles.

Les deux se recoupent, mais chacune peut être lue indépendamment.

À aucun moment, Murakami ne nous dévoile le prénom de ses personnages, mais cela importe peu. Ce qui nous intéresse c’est ce que nous serions capable de faire pour combler une faim. En effet, dans la première nouvelle, nous retrouvons deux hommes qui, le ventre creux, vont décider de braquer une boulangerie. Le vendeur, pas du tout impressionné, va leur proposer de se cultiver un peu…. Sans en dévoiler plus, j’ai adoré la tournure que prenait la braquage, et nous fait nous dire qu’après tout, pourquoi passer par la violence lorsque le dialogue est possible?

La deuxième petite nouvelle nous raconte la vie d’un jeune couple marié qui meurt de faim. L’homme va alors se rappeler qu’à l’époque (de la première nouvelle) il avait braqué une boulangerie, mais que les choses n’avaient pas tournées comme il l’aurait souhaité…. Ils vont donc décider de mettre un terme à ce braquage en retournant dans une boulangerie, finir « cette affaire ». Sauf qu’aucune boulangerie dans Tokyo n’est ouverte la nuit… Et ils vont se retrouver…. ailleurs…. 🙂

Ces deux nouvelles sont très bien écrites, assez mystérieuses, et personnellement j’ai adoré car l’humour présent est presque involontaire. C’est vraiment bien fait! D’autant que le livre est illustré, et ajoute un peu plus de poésie encore à la lecture.

 

Conclusion

Haruki Murakami a vraiment le don de nous emporter dans ses histoires un peu farfelues. À découvrir!

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Les attaques de la boulangerie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s