Simetierre

17196_1235233-pjpeg

 

Titre: Simetierre

Auteur: Stephen King

Edition Livre de poche, 636 pages

 

Résumé

Louis Creed, un jeune médecin de Chicago, vient s’installer avec sa famille à Ludlow, charmante petite bourgade du Maine. Leur voisin, le vieux Jud Grandall, les emmène visiter le pittoresque vieux « simetierre » forestier où des générations successives d’enfants de la localité ont enterré leurs animaux familiers. Mais, au-delà de ce « simetierre », tout au fond de la forêt, il en est un second, et c’est un lieu imprégné de magie qui vous enjôle et vous séduit par de mystérieuses et monstrueuses promesses. Bientôt, le drame se noue, et l’on se retrouve happé dans un suspense cauchemardesque, tellement affreux que l’on voudrait s’arracher à cette lecture…

 

Mon avis

Je vais être assez claire, j’ai été déçue par ce livre. J’en avais beaucoup entendu parler, certains disent que c’est un des meilleurs, eh bien pour moi, ça ne va pas assez loin, et il faut attendre 600 pages pour qu’enfin l’action commence à être vraiment effrayante. Stephen, tu m’as habitué à mieux que ça…

je connais le style de King, j’ai donc tout de même apprécié cette lecture, mais je m’attendais à plus de frissons. Lorsque l’histoire débute, on comprend assez vite que cette histoire de cimetière des animaux cache quelque chose, et l’auteur nous le prouve peu de temps après.

J’ai trouvé le personnage de Louis, ainsi que sa famille, très attachant, et son rapport à Jud est assez intéressant car au final c’est ce dernier qui va faire basculer toute la famille dans l’horreur.

Beaucoup de descriptions dans ce livre, peut être un peu trop. pourquoi perdre le lecteur dans toutes ses pages, certes souvent essentiel pour le déroulement de l’histoire, mais qui peuvent à la longue desservir King… Bon, passons, cela ne m’a pas tant déranger que ça, car j’étais très curieuse de découvrir ENFIN ce qu’allait nous réserver ce Simetierre. j’ai d’ailleurs été très étonné de voir cette orthographe, même si le nom est « Simetierre » sur le panneau à l’entrée, pourquoi le reprendre presque systématiquement dans le livre, erreur de traduction?

Tout au long du livre, ce cimetière est présent, certains personnages notamment un (Vic) vont hanter Louis et j’ai d’ailleurs trouvé intéressant qu’il soit médecin car pour l’histoire son métier a un certain intérêt.

Ellie, leur fille tient également une place phare dans le roman, surtout à la fin, j’aurais beaucoup aimé que ce point soit plus développé, cela aurait donné encore plus de tension dans la lecture du livre.

La fin arrive lentement, et j’avais compris dès le début de la deuxième partie ce qui allait arriver. D’ailleurs, l’auteur joue avec nos nerfs car on se dit « ah oui je sais ce qu’il va faire… » et King de souligner à travers le personnage de Louis « Non, je ne peux pas faire ça, même si c’est tentant… », on en vient même à douter de l’acte qu’il pourrait commettre.

J’ai trouvé la toute fin vraiment extra, mais 30 pages sur 630 c’est un peu léger…

 

Conclusion

Stephen, je ne suis pas fâchée, ton roman est très bien écrit, mais tu aurais pu aller beaucoup plus loin, tu en es capable… allez, la prochaine fois, fais-moi bien peur! 🙂

 

=> 3,5/5 (ça me fais bizarre de mettre une « mauvaise note à mon chouchou croyez-moi…^^)

 

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Simetierre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s