Le joueur d’échecs

51p2di8qsl-_sx307_bo1204203200_

 

Titre: Le joueur d’échecs

Auteur: Stefan Zweig

Edition Livre de Poche, 95 pages

 

Résumé

Czentowic, champion d’échecs arrogant, esprit borné à outrance, inculte et étonnamment stupide, occupe le premier plan jusqu’à l’entrée en scène de Monsieur B.
Dès lors que cet aristocrate autrichien s’intéresse à la partie livrée entre le champion et les passagers amateurs, la direction du texte bascule.

 

Mon avis

Vous connaissez mon amour pour Zweig. Ce livre ne déroge pas à la règle. Il est simplement parfait.

Je l’avais étudié en terminale, mais je n’en avais presque aucun souvenir. C’est en le relisant que je m’en suis rappelé. Et j’avoue qu’avec le temps, j’ai compris l’histoire différemment que lorsque j’avais 18ans. Ce livre a pris une autre dimension pour moi.

J’ai tout de suite accroché à cette histoire du champion d’échecs mystérieux à bord du bateau que prenait le narrateur, et dont Zweig décrit parfaitement sa vie, et en fait un personnage totalement antipathique, inculte et grossier.

Ensuite, on passe à la partie de la nouvelle la plus intéressante, à savoir le récit de Mr B., le concurrent de ce champion Czentovic, où personnellement je n’arrivais plus à décrocher du livre, d’ailleurs je l’ai lu presque d’une traite! Ce récit est tellement passionnant, la manière dont il ressent le jeu d’échecs, contrairement à Czentovic, qui ne voit qu’un passe-temps et en devient complètement rustre .

« Vous savez qui je suis et cela ne m’intéresse pas de savoir qui vous êtes » dit Czentovic a ses concurrents lors de la partie d’échecs. Ce champion a tout d’antipathique, alors que Mr. B est tout en délicatesse, en réflexion, et prend du recul par rapport à son histoire. Mr B. a en effet découvert les échecs dans des conditions atroces, lorsqu’il était prisonnier des nazis, seul enfermé pendant trois mois.

Je n’en dis pas plus car l’histoire est courte et il faut la découvrir par soi-même.

J’ai été totalement séduite par ce récit, ces émotions, cette force qu’à Zweig pour nous raconter les choses. Avec lui, tout devient passionnant. Je suis sûre qu’il pourrait me raconter l’histoire de la vie d’une mouche, j’adorerais!! 🙂

 

Conclusion

Que dire de plus, lisez cette nouvelle, très représentative du talent de Zweig!

 

=>5/5

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Le joueur d’échecs

  1. Yuyine dit :

    Il faut vraiment que je tente l’aventure « Zweig », tu m’en donnes tellement envie à chaque fois. Le joueur d’échecs m’a toujours attiré et je n’ai jamais osé faire le pas jusqu’à maintenant

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s