La fille du train

hawkins-train-exe

 

Titre: la fille du train

Auteur: Paula Hawkins

Edition Sonatine, 378 pages

Résumé

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ?

Mon avis

Ah, ce livre fait pas mal de bruit en ce moment, notamment à cause de son adaptation cinématographique, et en plus de sa sortie en poche. Un BEST-SELLER!!!!…. Et bien non, pour moi ce livre n’a vraiment rien d’exceptionnel… Peut-être suis-je trop habituée à lire du Giebel, ou bien suis-je encore trop marquée par l’histoire du Chuchoteur, pour me dire que ce livre était vraiment bon. Non. Ce n’est pas un thriller, juste un roman sombre qui fait quelques vagues dans les pensées du lecteur, mais l’histoire n’est que survolée.

Parlons un peu des personnages…. quelle horreur!!! Ils sont tous tellement antipathiques, déprimés, tristes, pathétiques, ça en devient lassant. Les trois narratrices, Rachel, Megan et Anna ont toutes les trois des problèmes, certes, mais presque chaque chapitre commence par quelque chose comme « Je suis horrible », « J’ai fais une grosse erreur »,  « Je ne me reconnais plus »…. AU SECOURS!!! Le lecteur tombe dans la déprime en lisant ça, alors d’accord, c’est un roman sombre, tragique, une femme disparait, des adultères ont lieux, des problèmes d’alcool surgissent, mais pourquoi être aussi négative? Stephen King adore parler des soucis d’alcool dans ses livres, mais il a quand même une autre vision des choses, ou au moins il rend l’histoire addictive car ses personnages sont forts, ont du caractère! Là, rien. Juste de la tristesse. J’ai vraiment trouvé ça dommage.

En ce qui concerne la structure du roman, je l’ai par contre bien aimée, ce genre de journal intime de chaque personnage, surtout pour Rachel, qui raconte ses trajets en train, le matin puis le soir, est assez efficace. D’ailleurs, j’aurais voulu que l’auteure garde cette trame (train, trame…haha…ok je sors) pour son livre… Pourquoi ne pas impliquer Rachel depuis le train seulement? Et qu’elle commence à devenir parano à travers ce qu’elle voit depuis la vitre, le lecteur pourrait lui aussi se demander, « et alors, nous aussi on veut en savoir plus!! » Et là, je pense qu’elle m’aurait tenu beaucoup plus en haleine!

J’ai lu ce livre en lecture commune avec Loeil2Luciole et Helenooouuu 🙂

Conclusion

La fille du train est pour moi un roman de gare (woow jeu de mots encore, je suis en forme!) qui se lit vite mais dont on ne garde pas un souvenir impérissable…
=> 2,5/5

 

 

 

Publicités

4 réflexions sur “La fille du train

  1. Loeil2luciole dit :

    Dommage que tu n’aies pas aimé. Moi j’ai plutôt bien aimé. J’ai trouvé intéressant que ces trois femmes soient à ce point antipathiques justement.
    Je pense que j’ai plus apprécié ma lecture aussi parce que je ne m’attendais pas à un truc sanglant mais purement psychologique. Ca aurait peut-être pu être plus approfondi, c’est vrai. Vivement la prochaine LC 🙂

    J'aime

  2. Ma toute petite culture dit :

    Vraiment dommage que tu n’aies pas aimé ! Je trouve aussi que le caractère antipathique des personnages ajoute à l’ambiance si particulière du roman, à laquelle tu n’as pas adhéré.
    En tout cas j’ai beaucoup aimé faire cette LC avec vous ! 🙂

    J'aime

  3. Lesliebookaddict dit :

    J’ai plutôt bien aimé ce bouquin 🙂 mais sans avoir le coup de coeur. J’ai beaucoup aimé le personnage de Rachel, je l’ai trouvé bien construit avec son côté dépressif. Contrairement à toi, j’ai moins aimé l’aspect 3 points de vue… je me suis moins attachée à Anna et Megan…En tout cas, oui les Giebel sont à un level plus haut 😀 et Le Chuchoteur, tu m’as donné envie de le lire ! (mais en attendant je dois baisser ma PAL lol)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s