Juste une ombre

9782266238571

 

Titre: Juste une ombre

Auteur: Karine Giebel

Edition Pocket, 602 pages.

 

Résumé

Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde. Tu manipules ? Tu deviendras une proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t’imposer dans ce monde, y trouver ta place. Et puis un jour… Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche. Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t’observe jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent d’aller consulter un psychiatre. Tes amis s’écartent de toi. Personne ne te comprend, personne ne peut t’aider. Tu es seule.

 

Mon avis

J’avais découvert Karine Giebel et sa plume avec Les morsures de l’ombre. J’avais été frappée par son style direct et percutant, et j’avais hâte d’en lire un deuxième, Juste une ombre faisait parti de ceux qu’il me tardait de découvrir. Et j’ai pris une grosse claque!

Dans ce livre, nous suivons Cloé Beauchamp, trente-sept ans, cadre dans une grande entreprise. Elle est sûre d’elle, déterminée, un peu hautaine et fière de sa réussite. Tout au début du livre, elle se fait suivre un soir dans la rue en rentrant chez elle. Depuis, elle a peur. Peur de cette Ombre, sans savoir qui la suit. Elle va avoir l’impression d’être épiée, jour après jour.

Nous découvrons également le personnage d’Alexandre Gomez, flic renfermé, vulgaire, avec un caractère bien trempé, qui n’hésite pas à user de sa force lors des interrogatoires qu’il fait passer.

Au début différentes, ces deux histoires vont peu à peu se rejoindre. je ne vous en dit pas plus.

Cloé va commencer à sérieusement être paniquée par cette Ombre qui s’introduit chez elle, change ses affaires de place, l’empêche de dormir… On découvre peu à peu un quotidien chamboulé, aux aguets, elle va se méfier de tous et ne plus faire confiance… Ça y est, l’Ombre a déjà gagnée, elle a réussi à mettre Cloé à l’écart… Ce n’est plus qu’une question de temps.

Karine Giebel a une façon incroyablement efficace de raconter cette histoire. Le roman est écrit en général à la troisième personne, mais à certains moments, à la première, ce qui nous plonge encore plus dans l’histoire, au plus proche des pensées des personnages.

Giebel m’a pris la main et m’a entrainé dans ce sombre thriller psychologique, et ne me l’a pas lâchée avant les derniers mots. L’histoire se déroule doucement, le personnage central tombe peu à peu dans la paranoïa, ses proches ne veulent plus la croire, son travail est remis en question… J’ai trouvé que l’histoire allait crescendo, et le final est juste parfait!

 

Conclusion

Juste une ombre est un thriller psychologique très bien mené, avec des personnages singuliers et forts, une histoire qui monte en tension petit à petit jusqu’à la fin absolument géniale, la boucle est bouclée. Lisez-le!

 

=> 4,5/5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Juste une ombre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s